Loading posts...
  • Mort d’un commis voyageur

    Les Nord-Américains sont des gens pénétrés d’efficacité. Comme tels, ils prennent la vie au sérieux et leur culture est tout imprégnée de cette optique. Leur création littéraire s’en ressent : elle est…
  • La Comédie des erreurs

    La jeune troupe du minuscule théâtre André Bourvil – j’ai compté vingt-huit places – a monté ce printemps La Comédie des erreurs, de Shakespeare. J’aime bien les petits théâtres, surtout lorsqu’ils sont…

  • Le Mariage de Figaro

    L’Espace-Marais, situé dans le quartier parisien du Marais comme son nom l’indique, n’est pas à proprement parler un théâtre, mais plutôt un plateau encadré de murs et plafond peints de noir mat,…
  • Du vent dans les branches de sassafras

    Il est doux de médire du cinéma américain et plus encore de trouver, tout cuits, des aliments propres à rafraîchir cette médisance. Ces considérations expliquent sans doute, au moins en partie, le…
  • Le Vaisseau fantôme,

    Ce qu'il y a de bien avec Wagner, c’est que ses admirateurs inconditionnels nourrissent un certain mépris à l’égard de ceux qui ne goûtent pas ses incessants brassages de thèmes d’une envoûtante…

  • Les Directeurs

    On entend parfois des lamentations quant à la ténuité de la production dramatique française contemporaine. Aussitôt que l’on se prend à songer au temps, en partie pourtant tissé de sombres années, où,…
  • Amphitryon et L’École des femmes

    Existent bien des façons de servir Molière, celles de sa propre maison, et d’autres. Il se trouve justement que la Comédie française joue cette saison Amphitryon à la salle Richelieu. Pour ce…
  • La Carpe du Duc de Brienne

    Il est amusant de médire du théâtre contemporain, au motif qu’il le mérite en effet souvent. Il convient pourtant de se souvenir aussi que cette médisance fut de toujours. Ouvrez n’importe quel…
  • Arlequin et Colombine à l’école de l’amour

    Entrant un après-midi de décembre dans le petit vestibule de la Comédie italienne afin d’y réserver des places – au contraire de ce que d’aucuns pensent, c’est moi qui paye mes billets…
  • La Belle Mémoire

    Comme beaucoup de lecteurs l’ont sans doute vue, il convient que nous parlions aujourd’hui de La Belle Mémoire, que joua Mme Geneviève Casile durant quatre mois au Théâtre Hébertot. Les circonstances ne…