Un environnement bien compris

Dossier : ExpressionsMagazine N°651 Janvier 2010
Par Jacques BOURDILLON (45)

Du tout dernier, je reprends ci-après trois thèmes. 

L’humanité a aussi d’autres besoins

Jérôme Perrin se préoccupe des populations les plus vulnérables. Christian de Dromard et Alexis Bonnel nous rappellent que 1,6 milliard de terriens n’a pas l’électricité et milite pour une mobilité sobre en CO2. C’est une façon de souligner qu’au-delà de l’environnement les besoins de l’humanité sont nombreux et variés. Il y a aussi l’alimentation, la santé, l’éducation, la mobilité et beaucoup d’autres.

On peut s’efforcer d’associer trois catégories d’objectifs : ceux du développement (OMD), ceux du commerce (OMC), ceux de l’environnement (OME). Dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), Perrin met l’accent sur trois d’entre eux : le caractère durable de ce développement, la diversité biologique, l’approvisionnement en eau. 

Le réchauffement climatique

 On nous propose l’objectif, difficile à atteindre, d’une division par quatre des émissions anthropiques de CO2. Mais il y a peu de réflexions sur les causes et les conséquences de ce réchauffement. Les causes pourraient bien être multiples : l’homme, mais aussi les taches solaires, les paramètres astronomiques, les rayons cosmiques. Les conséquences sont sans doute maléfiques pour certains pays et bénéfiques pour d’autres.

En revanche on nous propose des chiffres intéressants et significatifs. Jean Lamy rappelle qu’en 2006 la moyenne par habitant des émissions des pays développés était de 16 tonnes, soit 4 fois leurs homologues des pays en développement, qu’un Américain émet 14 fois plus qu’un Indien, 3,5 fois plus qu’un Chinois, 3 fois plus qu’un Français, 2 fois plus qu’un Européen. La Chine et les États-Unis émettent chacun 20 % du total mondial et les émissions chinoises ont augmenté de 159 % entre 1990 et 2006.

Au-delà de l’environnement, les besoins de l’humanité sont nombreux et variés

Je crois utile de compléter par quelques autres chiffres. Le montant annuel mondial du flux des émissions anthropiques est de l’ordre de 30 milliards de tonnes (pour un stock atmosphérique de 3 000 milliards de tonnes). L’application du protocole de Kyoto ne réduirait ce flux que de 5 %. L’énergie nucléaire (450 réacteurs) l’a déjà réduit de 10 %. L’utilité de l’énergie éolienne est marginale et le restera longtemps.

Le nucléaire

 J’ai beaucoup aimé l’article d’Yves Kaluzny à propos du nucléaire. Il nous confirme le regain d’intérêt pour le nucléaire sur l’ensemble du monde, et notamment dans les pays émergents, où 30 % à 40 % de la croissance nucléaire se réalisera. Ce regain d’intérêt est la conséquence de la proposition de  » décarboner  » l’économie mondiale. D’où le besoin de consommer encore plus d’énergie (nucléaire) pour fabriquer l’hydrogène, lequel apparaît comme un vecteur et non comme une source supplémentaire.

Il présente le  » Forum Génération 4  » (USA, Japon, Chine, Russie, Europe d’Euratom, France, Grande-Bretagne) et décrit les principaux avantages des surgénérateurs : réductions considérables des déchets, multiplication des réserves, nouveaux progrès en termes de sûreté. Il présente aussi les progrès réalisés dans le domaine des déchets, tant pour l’entreposage que pour le stockage définitif.

Quelques suggestions

Je propose, pour les numéros à venir, de développer la question des besoins de l’humanité au-delà du besoin d’un meilleur environnement : alimentation, santé, éducation, mobilité, etc. On pourrait aussi approfondir la question du climat : certitudes et incertitudes sur les causes (multiples) et les conséquences (maléfiques et bénéfiques) du changement climatique. Y a-t-il urgence ? Que faut-il faire ? Enfin, il faut continuer les analyses sur le nucléaire. La France mérite des éloges. Il faut le dire et le redire.

Numéros de La Jaune et la Rouge consacrés à l’énergie et à l’environnement
 
L’effet de serre (n° 555)
Le dossier du nucléaire (n° 569)
Énergie et environnement (n° 597)
Croissance et environnement (n° 627)
Énergie et environnement (n° 629)
Environnement : comprendre et agir (n° 637)
L’électricité nucléaire (n° 643).

Poster un commentaire