carte ambassadeurs AX juillet 2020

Le réseau international des ambassadeurs de l’AX

Dossier : Vie de l'associationMagazine N°757 Septembre 2020
Par Michel GEORGIN (66)

En étroite liaison avec les groupes X internationaux actifs et en s’appuyant sur des enquêtes directes auprès des alumni dans les pays ou métropoles sans groupe international, un réseau d’ambassadeurs de l’AX couvrant vingt-six métropoles a été mis en place depuis septembre 2019.

 

Les quatre objectifs retenus par le conseil de l’AX pour le réseau des ambassadeurs sont les suivants : être les interlocuteurs naturels de l’AX et de l’École ; consolider les liens des alumni dans les métropoles ; accueillir les nouveaux arrivants et les stagiaires ; contribuer au rayonnement et au développement de l’École.

La base des groupes internationaux

Sur les vingt-six métropoles établies ambassades AX, nous avons pu compter sur l’engagement des groupes internationaux actifs et avons créé les ambassades de quatorze métropoles comme Abidjan, Beyrouth, Casablanca, Dakar, Tel-Aviv, Tunis, Pékin, Shanghai, Singapour, Tokyo, San Francisco, Londres, Genève-Lausanne et Zurich. Assez vite, onze nouvelles métropoles ont été agrégées à ce réseau d’alumni motivés : New York, Boston, Los Angeles, Montréal, São Paulo, Hanoi, Moscou, Bruxelles, Berlin, Munich, Milan.

Nouer ou renouer des liens entre alumni et avec l’École

Le premier objectif des nouvelles ambassades a été atteint : organiser, à l’instar des métropoles et des groupes, au moins une réunion d’alumni avant fin 2019 ou au début de 2020. New York et Moscou, où des réunions avaient déjà eu lieu auparavant, ont poursuivi leur rythme soutenu (voir interviews d’Odile Molle dans la J&R n° 749 et de Caroline Brun dans la J&R n° 750). L’ambassade de New York a reçu la visite le 5 février 2020 du président de l’X Éric Labaye tandis que celle d’Hanoi accueillait Yves Laszlo, le nouveau directeur de l’Enseignement et de la Recherche de l’X, le 4 février. Berlin (voir J&R n° 752) a organisé un dernier afterwork le 12 mars 2020, juste avant les mesures de confinement.

La mise en place de l’accueil des stagiaires

En parallèle, nous préparions avec l’École l’accueil des stagiaires 3A. Le dispositif était en place et couvrait même des villes sans ambassade comme Sydney, Stockholm et Luxembourg, où des alumni avaient bien voulu prendre ce rôle d’accueil. Le 15 mars l’École annonçait que tous les stages étaient repoussés ou annulés, mais le dispositif est prêt pour l’an prochain. La mise en place de l’accueil des stagiaires a permis à Sydney de devenir ambassade AX grâce à Anne-Béatrice Bréchemier (92) et Julien Gastaldi (2005).

La mobilisation d’énergies nouvelles

Sur les 36 ambassadrices et ambassadeurs, une quinzaine provient de groupes internationaux actifs et une vingtaine s’est portée volontaire, soit dans les enquêtes sur les attentes des alumni, soit directement, en faisant valoir les atouts de leur métropole. Je pense notamment à Alexandre vantant Los Angeles, à Claudio brandissant le drapeau italien depuis Milan et à Serigne Mouhamadou Seye (2013) défendant Dakar et l’Afrique subsaharienne.

Dès septembre, partout où les circonstances le permettront, notre groupe va reprendre l’organisation de réunions d’alumni, accueillir les stagiaires 4A et des bachelors et développer la présence internationale de l’AX et de l’École.

Merci à toutes et à tous pour votre énergie !

Poster un commentaire