La logistique au cœur de l'économie

La logistique, clé d’une économie durable

Dossier : LogistiqueMagazine N°772 Février 2022
Par Constance MARÉCHAL-DEREU (2004)

La crise sanitaire et les conséquences des stop-and-go de la production et de la distribution, qui en ont découlé, ont mis en lumière l’importance des chaînes logistiques nationales (stockage, transport routier ou ferroviaire) et internationales (transport maritime et aérien) jusqu’alors souvent invisibles. Une supply chain performante est indispensable au bon fonctionnement de notre économie, et de notre vie tout court. Et pourtant la logistique est méconnue, quand elle n’est pas détestée, sous prétexte de camions qui polluent et qui sont source de congestion, ou d’entrepôts qui artificialisent.

Dans ce dossier, on verra que la logistique innove sans cesse pour être toujours plus l’alliée du développement durable de l’économie et des territoires. Pour l’économie : l’agilité de ce secteur est indispensable pour fiabiliser les chaînes d’approvisionnement et de distribution des entreprises et pour contribuer à assurer leur compétitivité. Il s’adapte sans cesse pour satisfaire les besoins des professionnels et des consommateurs : réindustrialisation des territoires, appui à l’omnicanalité dans le commerce et la distribution, optimisation des espaces de stockage et de vente…

 

“La logistique est méconnue, quand ce n’est pas détestée.”

 

Pour l’écologie : le déploiement, en France, de plateformes logistiques de massification, le rapprochement des entrepôts de distribution urbaine des centres, le passage par nos ports et aéroports nationaux de davantage de produits depuis la France et vers la France, le report modal et la multimodalité, le meilleur remplissage des camions ou la montée en puissance des camions propres sont autant de solutions pour une logistique plus écologique.

Pour l’emploi et les territoires : avec plus de 1,8 million d’emplois à l’échelle nationale, dont 30 000 créations annuelles de postes, la logistique offre des emplois pour tout niveau d’études, des décrocheurs jusqu’aux spécialistes de l’optimisation. La logistique est aussi facteur d’équité territoriale, en permettant aux entreprises et citoyens, qu’ils soient en zone urbaine ou en zone rurale, de disposer d’un accès similaire aux biens de toutes provenances, du local à l’international.

Nos voisins ne s’y sont pas trompés, en investissant massivement dans une logistique performante, notamment l’Allemagne, les Pays-Bas ou la Belgique. Pour rattraper son retard, la France s’est organisée récemment dans une démarche partenariale portée par les ministères de l’Économie et des Transports, côté public, et par l’association France Logistique, côté privé, concrétisée par la tenue de deux comités interministériels de la logistique (Cilog), les 7 décembre 2020 et 21 octobre 2021.

Espérons que cette prise en considération du caractère essentiel et stratégique de la logistique s’accentuera pour en faire encore plus un atout pour les performances des entreprises et du territoire français.

Poster un commentaire