Conduite des programmes aéronautiques : revenons aux fondamentaux

Dossier : AéronautiqueMagazine N°660 Décembre 2010
Par Laurent GIOVACHINI (80)
Par Nicolas BEAUGRAND (94)

Retards et surcoûts Si les calendriers des programmes aéronautiques civils (A 380, B 787) glissent en moyenne de plus de deux ans, les dérives affectant les programmes militaires (F 35 JSF, A 400 M, NH 90) atteignent fréquemment quatre ou cinq ans. Aux surcoûts de développement et d'industrialisation s'ajoute une augmentation significative des coûts de…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer