Magazine N°706 Juin/Juillet 2015 - Arts,Lettres et Sciences
  • Dernier magazine (730)
  • Magazine de l'article (706)
Par Claude RIVELINE (56)
Rédacteur Jean SALMONA (56)
Editeur Paris — Éditions La Coopération féminine — 2015 — 39, rue Broca, 75005 Paris. Tél. : 01 42 17 10 90.

Articles du Dossier

Par Festival de Salzbourg, direction Daniele Gatti
Rédacteur : Marc DARMON (83)
Accès libre
Jean-Pierre RAMPAL 0
Rédacteur : Jean SALMONA (56)
Rédacteur : Jonathan CHICHE (05)
Par Thierry PICHEVIN (87)
Rédacteur : Gérard BLANC (68)
Par André De PERETTI (36)
Rédacteur : Charles-Henri PIN (56)
Accès libre
Les Matriarches 0
Par Claude RIVELINE (56)
Rédacteur : Jean SALMONA (56)
Accès libre
Les Iris jaunes 0
Par Lionel STOLÉRU (56)
Rédacteur : Jean-Claude GODARD (56)
Accès libre
La Benne 0
Par Francis SOULIÉ De MORANT (57)
Rédacteur : Christian MALDIDIER (54)
Accès libre
Une fugue de Bach 0
Par Jean SALMONA (56)
Rédacteur : François MAYER (45)

Les Matriarches

Réflexions sur la condition féminine

On connaît les chroniques précises et incisives dans le Journal de l’École de Paris de notre camarade, chercheur et professeur de gestion à l'École des mines.

Livre : LES MATRIARCHES par Claude Riveline (56)Claude Riveline est aussi un grand spécialiste de la Bible, livre sacré, rappelle-t-il, de toutes les religions monothéistes. Sous le joli titre Les Matriarches, il scrute les origines bibliques de la condition féminine dans un petit opuscule à haute densité d'idées.

Par une analyse rigoureuse et souvent pleine d'humour des grands personnages que sont Ève, Sarah, Rebecca, Rachel, Léa, et aussi Adam, Noé, Abraham, Isaac, Jacob, il met en évidence la supériorité manifeste de la femme, être plus achevé que l'homme.

Il remarque que tout ce qu'un homme peut faire, une femme peut le faire, alors que la réciproque n'est pas vraie.

Il égratigne au passage Descartes, qui recommande à ses disciples de n’accepter que des propositions qui ne sont ni fugitives ni subjectives : « Je pense, donc je suis », dit Riveline, est une position typiquement virile alors qu’il aurait pu dire « J’aime, donc je suis. »

À travers le destin fabuleux des grandes héroïnes du Livre et les commentaires brillants qu’il en donne, Riveline a construit ce qui est, en définitive, un hymne lumineux à la féminité.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités