Stratégie Ecole polytechnique

Une rentrée hautement stratégique pour l’École

Dossier : Le mot du présidentMagazine N°768 Octobre 2021
Par Marwan LAHOUD (83)

L’automne est, dans toutes les organ­i­sa­tions humaines, la péri­ode où l’on fait les plans pour la ou les années qui suiv­ent. C’est l’époque des dis­cus­sions budgé­taires, sou­vent âpres, c’est l’élaboration des plans stratégiques ou des plans d’opérations, bref le moment de l’année où toute l’attention est tournée vers la prévi­sion des ressources à venir, exer­ci­ce dif­fi­cile, puis leur allo­ca­tion, exer­ci­ce encore plus dif­fi­cile car les ressources atteignent rarement les niveaux exigés par un recense­ment linéaire des besoins du bas vers le haut, ou bot­tom up en mau­vais jar­gon man­agér­i­al. Il faut donc faire des choix sans sac­ri­fi­er les ambitions.

Notre École ne déroge pas à cette règle et l’automne 2021 est d’autant plus impor­tant pour l’X que s’achève le con­trat d’objectifs et de per­for­mance (COP), cou­vrant la péri­ode 2017–2021. Les équipes de l’X et son con­seil d’administration, où j’ai l’honneur de vous représen­ter, sont donc pleine­ment mobil­isés à l’élaboration du COP 2022–2026. L’exercice est d’autant plus impor­tant que les ambi­tions sont fortes car elles cor­re­spon­dent à la mon­tée en puis­sance de l’Institut Poly­tech­nique de Paris regroupant, out­re l’X, l’Ensta, l’Ensae, Télé­com Paris et Télé­com SudParis.

Les enjeux sont énormes et l’accent est mis sur le développe­ment de la recherche au sein des lab­o­ra­toires de l’X et de l’IP Paris. La réno­va­tion du parc immo­bili­er est égale­ment un gros point d’attention, notam­ment celle du bâti­ment cen­tral, alias le grand Hall, comme le dénom­ment les habitués du Platâl. L’objectif est un COP entre l’École et l’État en décem­bre 2021.

L’autre grand chantier auquel s’est attelé le con­seil d’administration est la réforme du cycle ingénieur, à savoir la redéf­i­ni­tion du cur­sus des élèves de l’X. La dernière évo­lu­tion s’étant appelée X2000, il était temps près de 25 années plus tard de se pencher sur la ques­tion. Un groupe de tra­vail regroupant des mem­bres du con­seil d’administration, des représen­tants de l’administration de l’X, des enseignants chercheurs, des élèves, de la tutelle, des corps de l’État et quelques per­son­nal­ités qual­i­fiées planche active­ment sur la question.

D’ores et déjà, quelques ten­dances se déga­gent : la néces­sité d’améliorer l’attractivité pour les inter­na­tionaux non issus des class­es pré­para­toires, la pluridis­ci­pli­nar­ité ou l’importance de la for­ma­tion humaine et mil­i­taire en pre­mière année, élé­ment essen­tiel de l’imprégnation des élèves par le sens de l’intérêt général. L’objectif est de redéfinir l’ensemble du cycle pour l’incorporation de sep­tem­bre 2023.

Poster un commentaire