Une communauté solidaire et visible

Dossier : ÉditorialMagazine N°689 Novembre 2013
Par Laurent BILLÈS-GARABÉDIAN (83)

L’esprit de communauté des polytechniciens est l’un des plus forts des établissements d’enseignement supérieur français. Il n’en a pas moins tendance à se diluer dans un contexte de sollicitations multiples comme pour les autres associations. Le pourcentage d’adhérents est plus faible dans les jeunes générations et diminue globalement, alors que demeurent les objectifs de soutien pour la carrière et l’emploi de tous nos camarades et de solidarité envers nos camarades en difficulté.

Les abonnements à notre revue baissent, sans être compensés par l’accroissement du nombre de visiteurs de la version électronique, qui s’appuie sur la version imprimée. En ce sens, nous avons lancé des actions pour faire évoluer La Jaune et la Rouge, tout en nous appuyant sur ses forces et sur les efforts des camarades qui la réalisent.

Par ailleurs, les objectifs prioritaires de notre Association, animer au mieux la communauté polytechnicienne et la rendre forte, nécessitent des outils et des façons de travailler modernisés. Les groupes, nombreux et vivants, doivent être soutenus et encouragés avec des moyens efficaces pour une communication moderne. Il nous faut en particulier renforcer les liens avec les camarades à l’international. Des groupes de travail vont s’engager pour répondre au mieux aux besoins des groupes.

Le regain d’attractivité du Conseil de l’AX a entraîné un afflux de candidatures cette année. C’est une nouvelle excellente, et essentielle pour rendre notre communauté encore plus visible et entendue. Nous devons lancer une réflexion sur la meilleure façon de continuer à attirer vers l’AX et d’assurer la représentativité de l’Association.

Reste à mieux accueillir les élèves dans la communauté polytechnicienne. Cela suppose une présence effective et une participation concrète et réelle à la vie de l’École en liaison avec la Kès. Nous encourageons les actions mixtes comme le parrainage des élèves internationaux et l’organisation du Bal de l’X. Nous incitons surtout les élèves à utiliser le réseau de la communauté pour leurs premiers pas professionnels et leurs évolutions de carrière.

Travaillons tous, jeunes et moins jeunes, dans les différentes composantes de la communauté, de façon unie pour le bénéfice de l’École et de son rayonnement.

 

Poster un commentaire