Un pont vers un monde plus juste

Dossier : 225e anniversaire de l'École polytechniqueMagazine N°749 Novembre 2019
Par Nicolas TRUELLE (80)

Entretien avec Nicolas Truelle (80), directeur général de la fondation Apprentis d’Auteuil qui revient pour nous sur son parcours professionnel et nous en dit plus sur la fondation, ses principales missions et la manière dont les polytechniciens peuvent contribuer à la création d’un monde plus inclusif.

 

Retracez-nous les étapes marquantes de votre parcours professionnel.

À ma sortie de l’École polytechnique, j’ai intégré l’école des Mines de Paris.
Ainsi, j’ai commencé ma carrière en tant que fonctionnaire au ministère de l’Industrie comme ingénieur des Mines avant de rejoindre le groupe Sanofi pour 10 ans, où j’ai été directeur d’usine, DRH du groupe puis directeur opérationnel de l’activité. J ’ai quitté Sanofi pour reprendre une PME de services B2B avant de rejoindre, comme associé, un fonds d’investissement.
En 2015, j’ai rejoint Appentis d’Auteuil en tant que directeur général.

Pouvez-vous nous présenter la fondation Apprentis d’Auteuil.

Fondée il y a 153 ans à Paris, nous sommes une fondation catholique reconnue d’utilité publique. Notre mission a toujours été d’accueillir les jeunes confrontés à toutes sortes de difficultés pour les accompagner dans leur éducation, leur formation et leur insertion professionnelle.
Nous avons également pour rôle d’accompagner les familles de ces jeunes dans leur rôle de parents pour les aider à retrouver la pleine capacité d’être les premiers éducateurs de leurs enfants.
Cette mission se réalise à travers 4 métiers principaux :

  • La protection de l’enfance ;
  • L’enseignement scolaire ;
  • L’insertion sociale et professionnelle ;
  • Le soutien des familles.

En France, nous avons actuellement 240 établissements et nous avons accueilli, en 2018, plus de 27 000 jeunes et accompagné 6000 familles.
Nous comptons 6000 collaborateurs, 5 000 bénévoles et avons un budget annuel de 361 millions d’euros dont 2/3 proviennent de financement public et 1/3 de la générosité de donateurs.
Nous accompagnons également plus de 60 associations dans 30 pays à travers le monde sur des problématiques éducatives.

Fin de l’article disponible en pdf

Poster un commentaire