RH : des solutions pensées et conçues pour les collaborateurs !

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°778 Octobre 2022
Par Gilles SATGÉ

Sur un marché du travail où les entreprises peinent à recruter, la question de la gestion des RH, de l’engagement et de la motivation des collaborateurs, de la marque employeur et de la capacité à attirer et maintenir les talents est devenue centrale. Pour relever ces défis, les entreprises peuvent notamment s’appuyer sur leur SIRH. D’ailleurs, Lucca conçoit et développe des solutions en ce sens en plaçant les utilisateurs au cœur de sa démarche. Explications de Gilles Satgé, CEO et Fondateur de Lucca.

 


Lire aussi : Lucca : Des perspectives de carrière très intéressantes pour les ingénieurs

 

Comment la gestion des ressources humaines et des talents a-t-elle évolué au cours des dernières décennies ? 

Aujourd’hui, nous entendons de plus en plus parler de la dimension stratégique de la gestion des ressources humaines et des talents. Toutefois, toutes les entreprises ne se sont pas encore totalement emparées de cet enjeu. Au cours des dernières décennies, le monde des ressources humaines a connu principalement trois grandes évolutions. Dans les années 80 et 90, le SIRH était utilisé par les grandes entreprises pour stocker des données administratives liées au contrat de travail et à la paie. Au fil des années, la gestion administrative est devenue ce qu’on appelle un module « core RH ». Dans les années 2000, avec l’émergence d’internet, on observe un changement de paradigme : le salarié devient un collaborateur, une ressource, un talent ; et l’entreprise, au travers de sa gestion des ressources humaines, veut construire une relation plus riche avec ce dernier. C’est à cette époque qu’on commence à parler de gestion des talents, à établir des fiches de postes et à prendre en considération les compétences.  Aujourd’hui, nous entrons dans une nouvelle ère avec un collaborateur qui n’est plus perçu comme un « objet » mais un « sujet ». L’entreprise s’intéresse dorénavant à son ressenti, à la façon dont il utilise et interagit avec les logiciels et solutions, à son niveau de motivation et d’engagement…

Ces évolutions font écho à l’inversement du rapport de force sur le marché du travail et à la pénurie de talents dans de nombreux secteurs d’activité. Au-delà, elles soulignent aussi le caractère dorénavant stratégique du SIRH pour les entreprises. 

Sur ce marché, comment se positionne Lucca ?

Dès la création de Lucca en 2002, nous avons considéré le collaborateur comme un « sujet » et non pas comme un « objet ». D’ailleurs, notre mission est de concevoir des applications et des solutions pour ceux qui les utilisent au quotidien, et non pas pour ceux qui les achètent !

Raison pour laquelle, l’ergonomie des solutions et l’expérience utilisateur ont toujours occupé une place centrale, contrairement aux autres éditeurs chez qui ces considérations sont arrivées assez tard. C’est du reste, notre principale force et marque de différenciation sur le marché. De notre point de vue, si les collaborateurs n’utilisent pas les outils qu’ils ont à disposition, parce qu’ils sont incompréhensibles ou austères, le SIRH ne remplira pas la fonction stratégique que j’évoquais.

Aujourd’hui, nos principaux clients sont des entreprises mid-market à qui nous proposons des solutions visant à augmenter l’efficacité et l’engagement de leurs collaborateurs. Nous avons près de 5 000 clients et plus d’un million de personnes qui utilisent nos diverses solutions.

Nous comptons dans nos équipes plus de 340 collaborateurs et avons réalisé en 2021 un chiffre d’affaires d’un million d’euros et visons 30 millions de chiffre d’affaires en 2022. 

En quoi une exploitation efficace et pertinente de la donnée collaborateur est-elle un levier de performance pour les entreprises ?

Au-delà d’automatiser les tâches répétitives et chronophages, un bon SIRH aide les dirigeants à mieux piloter leur entreprise car il met à disposition des entreprises une mine d’or d’informations : les données collaborateurs. Or, qui détient les données du collaborateur, possède une force stratégique au sein de l’entreprise. Et nous pensons que les entreprises qui tireront leur épingle du jeu demain sont celles qui réussiront à structurer et exploiter au mieux cette connaissance des collaborateurs pour devenir plus compétitives.

Pour cela, les SIRH doivent répondre à trois impératifs. Premièrement, garantir une meilleure efficacité au quotidien en supprimant ou simplifiant les processus RH et administratifs les plus pénibles. C’est la base et la fonction première d’un SIRH.

Deuxièmement, favoriser l’engagement des collaborateurs en les prenant mieux en considération et en les intégrant mieux dans les processus RH et administratifs. Cela passe par le design des solutions pour une meilleure prise en main (simplicité d’usage et d’adoption).

Mais aussi en leur permettant de faire connaître leurs aspirations ou leur état d’esprit. Enfin, ils structurent de manière plus fluide la relation entre managers et collaborateurs donnant un cadre lors des moments importants comme les entretiens d’évaluation. Notre priorité reste d’augmenter indirectement la performance de l’entreprise en huilant les rouages de la machine.

Dans cette démarche, quels sont les atouts d’une solution comme la vôtre ?

Notre principal atout, qui est aussi notre premier axe de différenciation, repose sur l’approche utilisateur et collaborateur que nous avons adoptée dès la création de Lucca. L’expérience du collaborateur et l’ergonomie des solutions que nous leur proposons restent au cœur de notre stratégie et de notre proposition de valeur sur le marché.

En parallèle, nous nous différencions aussi au niveau de l’accompagnement proposé à nos clients. Chacun d’entre eux bénéficie des conseils et du suivi d’un consultant dédié. Nous leur proposons aussi divers contenus pour leur permettre d’avoir une meilleure prise en main des solutions (formations, webinaires…). Enfin, côté support, nous avons un temps de prise en charge de quinze minutes et l’apport d’une solution dans les deux heures qui suivent.

Sur ce sujet, quels sont les enjeux qui persistent au niveau des entreprises ?

L’actualité reste marquée par la généralisation du télétravail et sa pérennisation dans de nombreuses entreprises. L’enjeu pour ces dernières est de pouvoir arbitrer entre les postes qui peuvent être basculés en télétravail et ceux pour lesquels cela est plus complexe. Et pour des acteurs comme Lucca, il s’agit de pouvoir accompagner les entreprises dans cette démarche et d’adapter leur SIRH en conséquence. À cela s’ajoute la question récurrente autour de l’adoption d’un SIRH intégré ou de solutions dédiées. Au sein de Lucca, dès le départ, nous avons décidé de nous positionner sur un modèle qui s ‘appuie sur des solutions dédiées qui ont un socle commun. Notre idée est de réduire les interactions des parties communes et de privilégier des solutions qui ont leur propre logique. Au fil des années, nous sommes parvenus à trouver un équilibre intéressant que nos clients apprécient.

Et pour conclure, quelques mots sur votre actualité ?

Suite à notre dernière levée de fonds, nos ambitions sont de poursuivre notre croissance et notre développement notamment à l’étranger. Nous nous sommes ainsi récemment implantés en Espagne et en Suisse, un pays très intéressant car fortement internationalisé. Enfin, comme toutes les entreprises, nous avons de forts enjeux de recrutement afin de soutenir nos objectifs de croissance.

Poster un commentaire