Une vision commune et des objectifs partagés au service des entreprises et de leurs enjeux RH

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°778 Octobre 2022
Par Vincent HAREL
Par Lionel NATAF (X88)

En mars 2022, Mercer France réalise l’acquisition de la société GeFi assurance, cabinet de courtage et de conseil spécialisé en protection sociale collective d’entreprise. Vincent Harel, Président de Mercer France, et Lionel Nataf (X88), Fondateur de GeFi assurance, reviennent pour nous sur ce rapprochement et les perspectives qu’il offre aux deux entreprises sur un marché en pleine transformation. Rencontre.

 

Comment votre rapprochement impacte-t-il votre positionnement actuel ?

Mercer est un acteur majeur du courtage en santé et prévoyance et du conseil en transformation RH, en retraite, en gestion des talents et en stratégie d’investissement. Mercer France fait partie du groupe Marsh McLennan, au même titre que ses sociétés sœurs Marsh, Oliver Wyman et Guy Carpenter.  Mercer conseille ¾ des entreprises du CAC 40 et 60 % des entreprises du SBF 120. Mercer a la particularité de combiner une identité et une implantation en régions forte à une dimension internationale qui lui permet d’accompagner ses clients aussi bien en France qu’à travers le monde. GeFi assurance est quant à lui un cabinet de courtage et de conseil en protection sociale collective à taille humaine. Le cabinet dispose d’un très fort ancrage national avec une clientèle, principalement constituée de grandes entreprises avec des effectifs moyens de 1 600 salariés.

De surcroît, nos deux entreprises partagent une exigence professionnelle élevée visant à proposer aux entreprises un conseil différenciant porteur d’une véritable valeur ajoutée.

Dans ce contexte marqué par des crises successives, quels sont les besoins et les problématiques de vos clients et plus particulièrement des directions des ressources humaines ?

Notre étude annuelle, « Global Talent Trends », met en évidence les cinq priorités stratégiques des départements souligne, dans cette édition 2022 post Covid, des tendances très intéressantes sur lesquelles les entreprises et leurs DRH vont devoir se pencher.

  • L’authenticité. Les entreprises doivent s’adapter à l’évolution des valeurs de leurs clients, des investisseurs et de leurs collaborateurs.
  • Rééquilibrer le contrat employeur-employé. Aujourd’hui, ce sont les salariés qui font le marché du travail et ils ne veulent plus travailler « pour » mais « avec » une entreprise.
  • Investir dans le bien-être des collaborateurs. Alors que la pandémie a replacé ce sujet au cœur de toutes les préoccupations, les entreprises doivent être en capacité de prendre en compte la santé physique et mentale de leurs salariés, leur bien-être dans le cadre de leur emploi et sur leur lieu de travail.
  • Assurer l’employabilité des équipes. Dans un contexte où il est de plus en plus difficile de recruter, les entreprises doivent se concentrer sur ce volet, non seulement pour attirer des talents, mais aussi pour fidéliser leurs compétences en interne.
  • Remobiliser l’énergie collective. L’accélération de la digitalisation et la généralisation du télétravail ont impacté la notion de collectif. Les entreprises doivent retrouver une forme d’énergie collective et promouvoir le lien social dans leur organisation.

Mercer et GeFi assurance accompagnent les entreprises sur l’ensemble de ces enjeux de transformation et les aident à déployer les solutions les plus adéquates.

Par ailleurs, nos clients sont également confrontés à des enjeux conjoncturels liés à l’inflation et au climat social. Dans un contexte où il est très difficile d’avoir une visibilité, même à moyen terme, les entreprises ont plus que jamais besoin d’un conseil éclairé et à forte valeur ajoutée, mais aussi d’outils et de solutions qui leur permettront de faire face à cette situation incertaine.   

À quels niveaux intervenez-vous ? Pouvez-vous nous donner des exemples concrets ?

Actuellement, un des enjeux principaux pour les entreprises est de gérer l’inflation et l’augmentation des salaires tout en évitant de générer un surcoût. Sur le sujet des augmentations et de la rémunération de façon plus globale, il s’agit, par exemple, de privilégier le recours aux avantages qui peuvent être accordés aux salariés, car ce sont des solutions moins coûteuses et plus durables dans le temps. Nous réfléchissons et discutons avec les DRH ainsi que les partenaires sociaux afin de trouver le meilleur équilibre.

Les DRH nous demandent de plus en plus de les accompagner dans la mise en place d’un pilotage plus fin et plus juste des régimes de protection sociale. Nous leur apportons un éclairage sur le marché basé sur des benchmarks et des veilles concurrentielles afin qu’ils puissent se positionner. Sur le sujet de la complémentaire santé et plus particulièrement de la réforme dite du « 100 % santé », nous sommes principalement intervenus à deux niveaux : tout d’abord sur le pilotage économique de l’impact de cette mesure notamment en termes d’augmentation des prix puis sur la mise en place d’approches complémentaires de prévention en matière de risques psychosociaux et de troubles musculo-squelettiques.

 

“Nous renforçons notre accompagnement et notre expertise sur des sujets qui ont gagné en importance au cours des dernières années : l’attraction et la fidélisation des talents, l’engagement des équipes, la transformation digitale, la dimension RSE, la diversité et l’inclusion. In fine, cette adéquation avec les enjeux et les objectifs de nos clients est un vecteur de croissance pour notre activité.”

 

Nous sommes également sollicités sur le volet rémunération différée dans un contexte où les doutes sur une éventuelle réforme des retraites persistent. C’est aussi un sujet qui préoccupe un nombre toujours croissant de salariés et sur lequel nous accompagnons les DRH dans le déploiement de divers dispositifs comme l’épargne retraite, l’épargne salariale, la participation ou encore l’intéressement. Ces initiatives permettent aux entreprises de développer et de proposer des solutions au bénéfice du revenu futur de leurs salariés. C’est une démarche qui a vocation à se développer sur le moyen et long terme et qui s’inscrit, par ailleurs, dans la continuité de la loi Pacte et de la création du PER.

Comment résumeriez-vous la valeur ajoutée de votre accompagnement ? Quels sont vos principaux leviers de différenciation ?

« L’esprit conseil », qui est la signature de GeFi assurance, illustre parfaitement notre valeur ajoutée, c’est-à-dire notre capacité à apporter un conseil d’experts sur des sujets techniques. Nous adoptons une démarche pédagogique vis-à-vis de l’ensemble de nos parties prenantes (entreprises, DRH, partenaires sociaux) qui privilégie l’innovation et la recherche de la meilleure solution à un moment donné. De par nos positionnements respectifs, nous leur apportons aussi une vision locale et/ou internationale en fonction de leurs besoins.

Sur le moyen et long terme, quels sont vos objectifs et vos principaux enjeux ?

Dans un environnement incertain où les transformations s’accélèrent, notre ambition est d’être reconnus comme un partenaire de confiance. Et pour ce faire, nous nous appuyons sur nos équipes composées d’experts, sur la qualité du conseil et du service qu’ils délivrent, ainsi que sur la diversité de nos savoir-faire.  Nous suivons avec intérêt l’évolution des besoins de nos clients afin d’adapter l’accompagnement que nous leur proposons. Nous renforçons notamment notre accompagnement et notre expertise sur des sujets qui ont gagné en importance au cours des dernières années : l’attraction et la fidélisation des talents, l’engagement des équipes, la transformation digitale, la dimension RSE, la diversité et l’inclusion. In fine, cette adéquation avec les enjeux et les objectifs de nos clients est un vecteur de croissance pour notre activité.

Poster un commentaire