Saclay à quinze minutes de Paris

Dossier : ExpressionsMagazine N°657 Septembre 2010
Par Christian GERONDEAU (57)

Pour donner toutes leurs chances, dans la compétition internationale, au plateau de Saclay et aux établissements qui y sont présents ou qui envisagent de s'y implanter, il convient d'améliorer leur desserte.

Un tunnel de dix kilomètres

Saclay n'est situé qu'à une quinzaine de kilomètres de la Gare Montparnasse.

La solution consiste alors à relier Saclay à la ligne qui va de la Gare Montparnasse à Versailles par un tunnel de dix kilomètres environ. La durée du trajet entre le plateau et la Gare Montparnasse serait alors inférieure à un quart d'heure.

Ce tunnel aboutirait à une gare terminale située au sud du village de Saclay. Compte tenu de la facilité de la circulation sur le Plateau, les temps de parcours en voiture, en taxi ou en autobus pour rejoindre cette gare terminale ne seraient que de quelques minutes depuis n'importe quel établissement du site et notamment depuis l'École polytechnique. À bien des égards, le site serait alors "dans Paris".

Il convient d'ajouter que la faisabilité technique de ce projet a été validée par des experts de premier plan et son coût chiffré à 600 millions d'euros, ce qui paraît peu en regard de l'enjeu à une époque où d'autres projets font état de dépenses très supérieures pour un intérêt moins évident.

Des pentes sans difficulté

Sans doute est-ce parce que le plateau de Saclay est bordé des vallées de la Bièvre et de l'Yvette qui s'écoulent à une centaine de mètres en contrebas qu'une telle solution n'a jamais été envisagée. Mais les matériels ferroviaires modernes absorbent sans difficulté des pentes de cinq pour cent, et le village de Saclay est à trois kilomètres de la Bièvre qui peut donc être franchie sans difficulté en souterrain en partant de ce dernier.

Compte tenu des progrès des matériels de percement des tunnels, les délais de réalisation peuvent être brefs si les établissements implantés sur le Plateau se mobilisent pour ce projet et l'appuient auprès des pouvoirs publics en vue d'une décision rapide. La ville de Shanghai ne vient-elle pas de percer 180 kilomètres de métro en trois ans à l'occasion de l'Exposition universelle en cours ?

Commentaire

Ajouter un commentaire

jules Laforguerépondre
17 novembre 2010 à 11 h 49 min

Excellent idée
En voilà une solution qui mérite à tout le moins qu’on l’étudie sérieusement!

Répondre