Quatre tonnes pour compter les atomes

Dossier : Nouvelles du PlatâlMagazine N°741 Janvier 2019
Par Laurent DALIMIER (65)

La machine est tapie dans un couloir anonyme de l’aile 4 du campus de Palaiseau. Et ses 4 tonnes ont nécessité d’infinies précautions pour l’installer sur une double dalle de 60 cm d’épaisseur, à l’abri de toutes les vibrations. Une panoplie de boucles magnétiques la préserve d’émissions parasites. Les chercheurs familiers des microscopes électroniques auront…

Connectez-vous pour lire la suite.
Se connecter S’enregistrer