Quatre tonnes pour compter les atomes

Dossier : Nouvelles du PlatâlMagazine N°741 Janvier 2019
Par Laurent DALIMIER (65)

La machine est tapie dans un couloir anonyme de l’aile 4 du campus de Palaiseau. Et ses 4 tonnes ont nécessité d’infinies précautions pour l’installer sur une double dalle de 60 cm d’épaisseur, à l’abri de toutes les vibrations. Une panoplie de boucles magnétiques la préserve d’émissions parasites. Les chercheurs familiers des microscopes électroniques auront…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer