Le LMD ou le deep learning du climat

Dossier : Nouvelles du PlatâlMagazine N°740 Décembre 2018
Par Laurent DALIMIER (65)

Prenez 479 ballons-sondes, 120 chercheurs, les équations de Navier & Stokes, un lidar et quelques petaflops, et vous n’aurez qu’un avant-goût des talents du Laboratoire de météorologie dynamique, dont une bonne moitié se cache dans d’humbles bureaux de l’aile 5 à Palaiseau. C’est pourtant ce labo, au nom un peu vintage, qui, avec celui de…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer