Méthodes probabilistes pour la reconstruction de données manquantes

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°627 Septembre 2007Par : B. Beauzamy (68) et Olga Zeydina. Avec la collaboration de l’Université nationale de Donetsk, UkraineRédacteur : J. R.

Chacun constate l’absence de certaines données : elles n’ont jamais été recueillies, ou bien elles ont été perdues.

Le présent manuel fournit les outils, d’abord théoriques, ensuite pratiques, permettant la reconstitution de données manquantes.

Il est illustré par un exemple type, traité tout au long de l’ouvrage : les débits de 19 fleuves en Vendée, enregistrés journellement sur trente-sept ans en théorie, mais avec plus de 50 % de trous en pratique. Cet exemple est issu d’un contrat traité par la SCM pour Veolia Environnement, Région Ouest.

Nous montrons comment les méthodes probabilistes permettent une reconstitution précise et efficace, et nous montrons comment mettre en œuvre les outils informatiques appropriés.

On peut également explorer ces méthodes pour s’abstenir de recueillir des données que l’on saura reconstruire : nous montrons comment l’enregistrement permanent des températures de trois villes témoin en Ohio permet la reconstruction des températures de toutes les autres villes : ceci permet d’économiser des capteurs et des mesures.

Poster un commentaire