Manuel de comptabilité à l’usage des opérationnels

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°600 Décembre 2004Par : Jean-Claude Dutailly (65)Rédacteur : Pierre SUARD (54)

Par ce manuel, Jean-Claude Dutailly met à la disposition du lecteur le fruit de sa riche expérience professionnelle qui réunit la connaissance précise du monde de la comptabilité et celle des besoins des cadres de l’entreprise en la matière.

Cet ouvrage sérieux, très documenté qui traite d’un sujet aride, se lit pourtant facilement. Il amène le lecteur à découvrir (ou à redécouvrir) les principes de base de la comptabilité générale, puis la comptabilité de la société avec ses documents de synthèse, enfin les comptes consolidés des groupes. La comptabilité analytique n’est pas oubliée. La différence des normes comptables françaises et internationales est schématiquement présentée en fin d’ouvrage.

Ce manuel très complet me paraît particulièrement destiné aux cadres dont le cursus ne comportait pas la matière comptable. Il peut leur permettre de soutenir avec pertinence les discussions inévitables avec les contrôleurs de gestion, les directeurs financiers, voire, en cas d’acquisition de sociétés, les analystes, les banques conseil ou les commissaires aux apports. Le lexique franco-anglais, en annexe, les aidera au besoin à comprendre les termes techniques anglais dont les textes sont truffés même s’ils sont écrits en français.

Et puis au moment où les sociétés françaises vont devoir présenter leurs comptes en conformité avec les normes internationales, cet ouvrage peut aider à comprendre les différences dans les résultats et les bilans qui ne manqueront pas de surprendre l’actionnaire crédule. Beaucoup croient la comptabilité une science exacte : ce livre leur montre pourquoi et dans quelle proportion, les conventions retenues peuvent influencer le résultat.

J’ajoute que l’ingénieur d’aujourd’hui ne peut ignorer la matière comptable : le manuel de Jean-Claude Dutailly lui donne accès à ces techniques et lui permettra de se sentir à l’aise face aux décisions de gestion que la vie des affaires lui fait inévitablement rencontrer

Poster un commentaire