Les vins de l’Hermitage

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°555 Mai 2000Rédacteur : Laurens DELPECH

A quelques dizaines de kilomètres au sud de Lyon. l’Hermitage est, avec la Côte Rôtie, la plus prestigieuse des appellations des Côtes du Rhône. Il semble que l’on ait cultivé la vigne à cet endroit depuis très longtemps, bien avant que la Gaule ne devienne romaine.

La légende veut que le principal cépage rouge, la syrah, soit originaire de Shiraz et ait été ramené d’Orient par les Croisés, mais il est plus vraisemblable que ce cépage soit tout simplement d’origine locale. D’ailleurs le Croisé mythique de l’appellation, le Chevalier Gaspard de Stérimberg, n’est pas allé en Terre sainte, mais est un rescapé de la Croisade contre les Albigeois …

Le vignoble de l’Hermitage s’étend sur un imposant coteau granitique dominant la rive gauche du Rhône. Les 126 hectares de l’appellation sont exposés plein sud et reçoivent toute la journée les rayons du soleil. Les cépages autorisés sont pour les rouges la syrah, pour les blancs la marsanne et la roussanne.

Le coteau est divisé en plusieurs lieux-dits en raison des différences de caractère entre les vins produits, dues tant à la nature du sol qu’aux différences d’exposition. Les plus célèbres sont vers l’ouest Les Bessards et Le Méal qui produisent les meilleurs vins rouges; et à l’est les Rocoules et les Murets, réputés pour leurs vins blancs.

Il ne faut surtout pas confondre les vins de l’Hermitage avec ceux de Crozes-Hermitage, une appellation voisine, mais très inférieure. Le terroir n’est pas du tout le même. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de bons Crozes-Hermitage, disons plutôt qu’ils ne jouent pas dans la même catégorie que les Hermitage. Il y a d’ailleurs une nette différence de prix (au moins du simple au double, souvent plus).

En blanc comme en rouge, les Hermitage sont des très grands vins de garde qui n’expriment la totalite de leur potentiei aromatique qu’après plusieurs années. Cette aptitude au vieillissement était utilisée au XIXe siècle pour  » hermitager  » dans les petites années les meilleurs crus de Bordeaux avant de les exporter vers l’Angleterre. A l’époque, cette pratique n’avait rien de délictueux, et d’ailleurs le négoce de Bordeaux ne s’en cachait pas.

Les principaux domaines de l’appellation appartiennent à des négociants ou relèvent de la Coopérative de Tain-l’Hermitage. On trouve aussi des cuvées remarquables chez de petits et moyens propriétaires comme Chave et Sorrel.

La Maison Jaboulet produit le plus grand vin rouge de l’Hermitage, le fameux  » Hermitage La Chapelle « , un des grands vins mythiques du patrimoine viticole français, mais aussi un Hermitage blanc. le  » Chevalier de Slérimberg », à l’étonnant potentiel aromatique.

La Maison Chapoutier possède 32 des 126 hectares de l’Hermitage. Elle a deux marques de grandes cuvées:  » Monier de la Sizeranne  » pour les rouges, un vin puissant, fin et concentré, et  » Chante-Alouette » pour les blancs.

Marc Sorrel ne produit que quelques milliers de bouteilles d’Hermitage, mais ses vins comptent parmi les meilleurs de l’appellation. Surtout l’Hermitage rouge  » Le Gréal « , d’une incroyable profondeur aromatique.

Le nom de Chave est un des plus grands noms de l’appellation. La famille produit des Hermitage depuis 1481. Chave, qui possède plusieurs parcelles sur divers lieux-dits est un véritable génie de l’assemblage. Il fait de très grands vins en appliquant des recettes incontournables. Les rendements, notamment. sont très bas. Il met aussi en bouteille sans filtration et a la chance d’avoir de très vieilles vignes. Les Hermitage rouges doivent être attendus très longtemps. Les blancs, riches, onctueux et complexes sont de superbes vins de haute gastronomie.

La production totale: du domaine est faible, de l’ordre de 15 000 bouteilles de blanc et 30 000 de rouge par an. On ne peut guère trouver les vins de Chave que sur les cartes des grands restaurants ou chez certains cavistes, comme les caves Augé et Legrand à Paris.

Guigal, le pape de la Côte-Rôtie. propose aussi des Hermitage rouges et blancs d’excellente qualité, comme la firme Delas Frères, qui appartient désormais à la maison de Champagne Roederer et produit l’Hermitage « Marquise de la Tourette « . En rouge, c’est un vin très concentré, très fruits noirs: une marquise aux yeux noirs et à la peau mate.

Louis de Vallouit, une maison familiale , fait un excellent Hermitage rouge « Les Greffières « , mais la quantité produite est si limitée (4 000 bouteilles par an) que vous aurez du mal à vous en procurer.

La Cave de Tain-l’Hermitage, enfin, est une grande cave coopérative qui gagne à être connue. Elle produit plus du quart des vins de l’appellation. Ses Hermitage blancs et rouges sont généralement appréciés et les prix sont très raisonnables.

Poster un commentaire