Les bordeaux supérieurs : de bons bordeaux rouges à des prix abordables

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°561 Janvier 2001Rédacteur : Laurens DELPECH

Le Bordelais est un véritable océan de vignes : 115 000 hectares produisant 700 millions de bouteilles de vins fins, plus du quart de la production viticole française… Dans l’actualité, les projecteurs sont surtout braqués sur les crus classés qui défraient la chronique par les prix qu’ils atteignent.

C’est oublier que plus de la moitié de l’appellation (60 000 hectares) produit des bordeaux et des bordeaux supérieurs dont les prix s’étagent entre 15 F et 50 F. Ces vins sont faits à partir des mêmes cépages que les crus classés (cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot). Comme eux, ils profitent du climat océanique et des terroirs uniques qui font la qualité des vins de Bordeaux. Soumis à des conditions de production plus strictes que les simples bordeaux (la superficie de l’appellation Bordeaux supérieur est quatre fois inférieure à l’appellation Bordeaux ; sa production cinq fois inférieure), les bordeaux supérieurs ont des rendements plus faibles et un degré alcoolique plus élevé. Ils doivent être vieillis au moins un an dans des chais avant d’être commercialisés.

Certains bénéficient même d’un élevage en fût neuf, généralement mentionné sur leur étiquette. Les bordeaux supérieurs sont des vins au bon rapport qualité-prix et qui, de surcroît, vieillissent bien. Assez souples, ce sont de bons compagnons de la cuisine de tous les jours. Leur équilibre et leur rondeur, leur légère acidité, leur permettent de s’adapter à beaucoup de plats.

Voici un choix de domaines qui font d’excellents vins et qui ont été finalistes des “ talents du bordeaux supérieur ”, prix décerné chaque année par un jury professionnel. Sauf indication contraire, il s’agit des vins du millésime 1997, qui est déjà prêt à boire :

• Château de Seguin, cuvée prestige

Déjà finaliste en 1999, ce vin a été proclamé “ talent 2000 ” cette année. Il s’agit d’une tête de cuvée qui rassemble les vins issus de vieilles vignes de cette grande propriété de 127 hectares et bénéficie d’un passage en fût neuf. Très rond, très “ merlot ” (bien qu’il s’agisse d’un assemblage où le cabernet sauvignon est majoritaire) c’est un vin d’un rouge brillant aux arômes charmeurs de fruits rouges bien mûrs (cerise), avec des notes grillées. En bouche, il est rond et savoureux.

• Château Bois Noir, cuvée prestige

Un des dégustateurs a surnommé ce vin, issu à 80% de vignes de merlot “ merlot l’enchanteur ”. Un beau vin, gras, souple, long, au boisé élégant aux arômes flatteurs de prune avec des notes de vanille (provenant de l’élevage de douze mois en fût neuf) et d’amande.

• Domaine de La Grave, cuvée prestige

Encore un vin de merlot. La cuvée prestige est une sélection des meilleures parcelles, les plus anciennes et les mieux exposées et contient 80% de merlot. Un vin souple, agréable et chaleureux aux notes de fruits rouges et de vanille.

• Château Landereau, cuvée prestige

La cuvée prestige (65 % de merlot et 35 % de cabernet sauvignon) est élevée quinze mois en fût neuf. C’est un vin dense, concentré, bien équilibré, aux tannins savoureux.

• Château Montlau

Un vin élégant, au bouquet complexe de fruits mûrs, qui se révèle après quelques années de cave. Un cru qui a la réputation de bien réussir les petites années.

• Château Penin, sélection

Une propriété familiale, proche de Saint-Émilion. Majoritairement merlot (90 %) ce vin corsé et dense, au bouquet complexe, est issu d’un beau terroir de graves. En bouche, il est rond et chaleureux, très savoureux. C’est mon préféré parmi ces six “ talents ”. Voici maintenant une sélection personnelle de trois crus d’un excellent rapport qualité-prix.

• Château de Terrefort-Quancard

Ce domaine de 63 hectares, aux confins du Libournais, produit des vins à dominante merlot d’une belle couleur profonde, harmonieux et ronds. Ils vieillissent très bien. Il faut boire maintenant le 1997 (ou le 1994) et mettre en cave le 1996 qui vous réservera de belles surprises dans quelques années.

• Château Brande-Bergère

Un château situé au nord de Saint-Émilion, avec un terroir de graves sur fond d’argile, très propice à la culture de la vigne. L’encépagement associe le merlot, pour moitié, au cabernet franc et au cabernet sauvignon. C’est un vin d’un rouge profond, souple, charpenté, élégant aux arômes de fruits rouges avec une pointe épicée. En bouche, il est gras et rond, avec une belle structure qui lui permettra de supporter plusieurs années de garde.

• Château Gayon

Un vin de couleur grenat, aux arômes de fruits mûrs (groseille, cassis) et avec une belle structure. La bouche est lisse, avec beaucoup de gras et de fraîcheur.

_____________________________________
• Château Beaulieu, Abzac, 33230 Coutras, tél. : 05.57.69.60.01.
• Château Bois Noir, 33230 Maransin, tél. : 05.57.49.41.09.
• Château Brande-Bergère, Le Plan, 71960 Fuissé, tél. : 03.85.35.65.39.
• Château Gayon, 33490 Caudrot, tél. : 05.56.62.81.19.
• Domaine de la Grave, “ Perriche ”, 33750 Beychac, tél. : 05.56.72.41.28.
• Château Landereau, 33670 Sadirac, tél. : 05.56.30.64.28.
• Château Montlau, 33420 Moulon, tél. : 05.57.84.50.71.
• Château Penin, “ Truquet ”, 33420 Genissac, tél. : 05.57.24.46.98.
• Château Saint-Jacques, Labarde, 33460 Margaux, tél. : 05.57.88.34.04.
• Château de Seguin, 33360 Lignan de Bordeaux, tél. : 05.57.97.19.71.
• Château Terrefort-Quancard, 33240 Cubzac-les-Ponts, tél. : 05.57.43.00.53.
• Château La Tuilerie du Puy, Le Puy, 33580 Monségur, tél. : 05.56.61.61.92.

Poster un commentaire