Le RTOS de Krono-Safe pour combiner sûreté et efficacité optimales

Dossier : Dossier FFEMagazine N°703 Mars 2015
Par Didier ROUX
Par Damien CHABROL

Pouvez-vous nous présenter Krono-Safe ?

Krono-Safe a été créée en 2011 suite aux travaux menés par le CEA de 1996 à 2012 avec Areva, Delphi et Schneider Electric sur la mise au point d’une nouvelle génération de Real-Time Operating System qui pourrait répondre aux problématiques de parallélisme et de déterminisme sur les processeurs.

Grâce aux résultats ainsi obtenus, Krono-Safe est en mesure aujourd’hui de proposer un RTOS unique sur le marché qui permet à tout utilisateur d’obtenir une application à la fois sûre, performante et flexible.

Krono-Safe compte, début 2015, 27 collaborateurs et son chiffre d’affaires s’élève à 1,4 M€. Actuellement, nous sommes basés en France mais nous travaillons sur une expansion à l’international : en Europe et aux USA. Nous serons d’ailleurs présents au salon Embedded World à Nuremberg cette année.

Quelles sont les particularités des solutions que vous proposez ?

Les solutions que Krono-safe propose se distinguent grâce à plusieurs particularités. En plus d’un nouveau formalisme introduit pour exprimer le parallélisme (échéances temporelles, flots de données, cloisonnement), nous avons implémenté un nouvel algorithme logiciel pour garantir le déterminisme comportemental sur les processeurs mono-cœur et multi-cœur, ainsi qu’une nouvelle génération d’outils qui permettent de simplifier drastiquement la phase d’intégration sur le processeur grâce à la génération automatique de la configuration de notre RTOS (cadencement, ordonnancement, tampons mémoire, piles mémoire, protections mémoire).

Grâce à notre nouveau formalisme et notre nouvel algorithme, nous pouvons garantir à l’utilisateur que la configuration qui sera calculée par nos outils sera optimale et que le comportement de son application sera prédictible et reproductible.

Concrètement, qu’est ce que vos solutions peuvent apporter aux utilisateurs ?

La phase intégration du logiciel sur le matériel coûte cher aux industriels car elle se traduit tout le temps par une longue phase de mise au point empirique qui s’apparente à du « fine-tuning » ou à du « micro-design ». Et celle-ci doit être répétée à chaque modification de la moindre ligne de code…

Notre objectif est d’offrir aux industriels les solutions adéquates permettant d’exécuter cette phase intégration de façon naturelle et rapide. La technologie que Krono-Safe apporte permet à l’utilisateur d’avoir la preuve formelle que son logiciel est correctement intégré au matériel, ou non, et ce en un clic de souris.

Grâce à cela le passage d’un processeur monocœur à un processeur multi-cœur se fait de façon totalement transparente et immédiate avec le RTOS de Krono-Safe.

Quid de votre stratégie de développement ?
Vos objectifs pour 2015 ?

Dans un premier temps, notre stratégie était axée sur la conquête des grands marchés de l’automobile, de l’aéronautique, du ferroviaire et du matériel industriel.

Maintenant que nous avons des premières références telles que Delphi, Safran, Alstom et Schneider Electric, nous sommes à la recherche de nouveaux clients acteurs dans les domaines spatial, militaire et médical.

Notre objectif pour 2015, n’est pas uniquement orienté vers des partenariats avec des grands comptes. Nous souhaitons, également, nous adresser aux PME. Nous avons, d’ailleurs, entamé en ce sens des discussions avec plusieurs distributeurs.

En plus du développement commercial qui passe par le recrutement de nouvelles ressources capables de renforcer l’efficacité de notre force de vente, nous prévoyons de consolider nos équipes R&D afin de compléter notre offre à laquelle nous souhaitons ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Poster un commentaire