Université de Grenoble.

Le Partenariat Public Privé : Une opportunité pour le BTP

Dossier : Dossier FFEMagazine N°719 Novembre 2016Editeur : Directeur PPP et Concessions groupe FAYAT
Par Philippe SERAIN (81)

Le premier groupe indépendant français de construction

Le secteur du BTP commence à se remettre de la crise ressentie ces dernières années.
Aujourd’hui, comment se porte le marché de la construction ?

Le marché de la construction en France reste encore un peu convalescent. Malgré une certaine reprise dans l’activité du bâtiment, les perspectives de marché dans le secteur des travaux publics restent difficiles.

En parallèle, le secteur continue à souffrir d’une réduction des dépenses d’investissement au niveau de l’État et des collectivités territoriales en France.

Dans ce contexte, une large majorité des entreprises de BTP cherchent de nouvelles opportunités et des relais de croissance à l’étranger.

Et plus particulièrement, quel est votre positionnement sur ce marché ?

Le groupe Fayat est le 4e groupe de BTP en France et le 1er groupe français indépendant. Le groupe génère un chiffre d’affaires de 3,5 milliards d’euros et rassemble un effectif de 20 000 personnes.

Nous sommes actuellement présents dans 120 pays. Le groupe Fayat est un acteur polyvalent qui peut proposer toutes les activités liées au BTP : travaux publics, bâtiment, fondations, énergie, services, construction métallique et mécanique, chaudronnerie, matériel routier.

Vous êtes vous-mêmes en charge des Partenariats Publics Privés (PPP) et des concessions. Qu’en est-il ?

Au cours des dernières années, le groupe Fayat s’est concentré sur le développement de l’activité PPP et concessions. Nous avons ainsi obtenu des contrats qui nous ont menés à l’exécution d’une dizaine d’opérations telles que le stade de Bordeaux, l’autoroute A150 en Normandie, mais également des contrats de partenariat sur des collèges en Seine Saint-Denis, sur des projets de rénovation et construction de bâtiments universitaires dans le cadre du plan Campus, ou encore la rénovation d’infrastructures de tunnels routiers à Lyon (BPNL).

Les contrats de Partenariats Publics Privés ont permis de valoriser toutes les compétences des filiales du groupe dans le domaine du BTP à travers la proposition de services aux collectivités et établissements publics sur des contrats à long terme, qui prévoient, non seulement, la construction des ouvrages, mais également leur exploitation sur une durée allant en moyenne de 20 à 30 ans.

Quelles sont les spécificités de ce type de contrat ?

La puissance publique accepte de déléguer au secteur privé un certain nombre de prestations de construction et d’exploitation, qui sont ensuite exécutées sur la base de critère de délais à respecter pour la construction, et d’objectifs de performance pour l’exploitation.


Université de Grenoble.

Il s’agit donc d’un partenariat entre le secteur public et privé qui permet dans des budgets respectés de réaliser des équipements publics et de les exploiter dans de bonnes conditions.

Cette typologie de projets convient parfaitement au groupe Fayat dans un contexte où ce sont les collectivités territoriales qui sont aujourd’hui plutôt demandeuses de ces PPP. En outre, ces projets ne dépassent généralement pas les 100 millions d’euros, ce qui correspond à notre cible de business.

Il y a une volonté de faire financer ce type d’opérations par le secteur privé, à travers les banques ou par des financements obligataires apportées par des investisseurs institutionnels, ce qui est, d’ailleurs, une nouveauté. Nous assistons aussi à l’émergence de fonds d’investissement qui sont susceptibles de prendre des participations au capital dans des sociétés chargées de réaliser ces opérations dans le domaine des infrastructures.

Ces changements positifs ont permis de normaliser les financements pour ce type d’opérations. Cette tendance est accompagnée par une plus grande standardisation des contrats, ce qui entraîne un gain de temps et de coûts au niveau de leur réalisation et de leur négociation.

Quels sont vos nouveaux besoins en termes de profils ?

Les métiers du PPP nécessitent des personnes compétentes dans les domaines des montages juridique et financier, capables de comprendre les problématiques de construction. Le groupe Fayat recherche une grande polyvalence dans les compétences.

Cela se traduit généralement par une double formation et une curiosité pour des sujets et des domaines qui vont au-delà des thématiques habituellement traitées dans les écoles d’ingénieurs.

À cela s’ajoute la capacité à pouvoir négocier et défendre de manière pertinente les intérêts des différents partenaires qui seront amenés à intervenir dans le cadre de l’exécution de ces contrats, car depuis plusieurs années, il y a une volonté d’apporter en complément des prestations de construction des services complémentaires.

Quels sont les enjeux qui persistent ? Vos perspectives ?

L’implication des entreprises de BTP dans la réalisation de ce type d’équipement est positive pour le développement économique du pays et sa croissance.

Nous sommes confiants sur le soutien accru des collectivités territoriales pour ce type d’opération qui contribuent à l’effort de développement du pays, en effet, de nombreux besoins persistent.

Boulevard périphérique Nord de Lyon.
Boulevard périphérique Nord de Lyon.

Les procédures de lancement de ces opérations restent complexes. Néanmoins, les collectivités sont très proches du terrain et très désireuses que ces opérations se réalisent dans des délais rapides.

Et pour conclure ?

Ce type d’opération constitue un défi particulièrement intéressant pour tous les jeunes qui souhaiteraient pouvoir s’impliquer dans des montages d’opérations et des projets complexes aussi bien en France qu’à l’étranger.

Il y a encore beaucoup à faire et les perspectives d’opportunités sont très grandes dans ces métiers.

 

Publicité FAYAT

Poster un commentaire