La recherche, promesse d’avenir

Dossier : Recherche et innovationMagazine N°615 Mai 2006
Par Pascal VIGINIER (76)

Choisir la recherche c'est pour vous, jeunes polytechniciens, faire le choix de l'avenir et celui d'une expérience très formatrice. C'est s'interroger, être constamment à la recherche des questions, alors que les brillants élèves français dont vous êtes sont plus souvent habitués à chercher les réponses. Savoir poser la bonne question, justement, n'est-ce pas une part fondamentale de l'acte de création, qui suppose de posséder suffisamment bien son sujet ?

Dans notre monde moderne la recherche est en quelque sorte "la dernière frontière", et il est bon que, dès le début de leur carrière, nos meilleurs élèves soient confrontés à cet esprit de découverte. Derrière un sujet de recherche se cache le plus souvent la nécessité de maîtriser différents champs des sciences et techniques. La recherche oblige à construire ses propres outils et en cela elle permet de développer son sens pratique.

On y rencontre les cerveaux les plus fins au monde, ce qui en fait une formidable école de ténacité et d'humilité. Et si en plus le chercheur a la sagesse d'enseigner durant ses heures perdues, la recherche est pour lui un extraordinaire moyen d'apprentissage de la communication orale et de l'échange.

Être chercheur c'est aussi apprendre à travailler en réseau. Une idée a besoin pour se renforcer et s'améliorer d'être constamment confrontée à la contradiction : la recherche ne se fait donc pas seul. Par sa nature même elle est internationale et ignore les frontières.

Présentes sur trois continents, les équipes de France Télécom travaillent ainsi en collaboration avec de nombreux partenaires industriels, start-up innovantes et organismes de recherche. Ainsi, en France, nous sommes moteur dans les projets de l'Agence pour l'innovation industrielle comme dans les pôles de compétitivité ou l'Agence nationale de la recherche. Nos activités de recherche se font aussi par des partenariats académiques avec, par exemple, le CNRS, l'INRIA et le GET.

Notre groupe a décidé d'améliorer sa stratégie NExT (Nouvelle expérience des télécommunications) en renforçant, plus que ses concurrents, son effort de R & D pour innover encore plus vite et mieux. En augmentation de + 20 % en 2004 et en 2005, la part du chiffre d'affaires consacré à la R & D devrait passer de 1,5 % à 2 % d'ici 2008.

La recherche est pour nous un véritable choix stratégique. Investir dans la recherche c'est prendre des positions fortes de propriété intellectuelle et pouvoir les défendre, en générant ainsi des revenus de licences. Des gains financiers, bien sûr, mais aussi une façon pour notre entreprise de valoriser son image d'opérateur innovant.

En développant les compétences de demain, en produisant et délivrant des briques technologiques qui améliorent et simplifient le cycle d'innovation, nos chercheurs nous aident à préparer l'avenir. Répartis dans différents laboratoires, les chercheurs de 11 programmes de recherche pluridisciplinaires nous alertent, captent les meilleures inventions mondiales et nous aident à les transférer à l'ensemble du groupe.

Nos axes stratégiques sont variés, ils s'appuient sur les technologies clés, bien sûr : optimisation de réseaux, compréhension des usages, interfaces multimodales intuitives, mais aussi sur les nouvelles technologies du futur, qu'il s'agisse de la robotique, des nanotechnologies ou des biotechnologies. Et enfin, des domaines porteurs de propriété intellectuelle : technologies de l'image, terminaux et objets communicants, communications numériques, sécurité des accès et des réseaux.

Pour France Télécom, la recherche est le choix de l'excellence, celle-là même qui guide nos chercheurs, reconnus par leurs pairs et solidement insérés dans les communautés scientifiques mondiales, celle d'une recherche "world class" qui construit l'avenir.

Poster un commentaire