La plus grande compétition universitaire d’escrime

Dossier : ExpressionsMagazine N°694 Avril 2014Par : Adrien MANCHON (12)

Pour sa vingt-deuxième édition, le challenge a réuni 340 étudiants venus des quatre coins de la planète. Au total, 38 pays étaient représentés dans les différentes compétitions (douze tournois masculins et féminins dans les trois armes en individuel et par équipes).

Les infrastructures de l’X ont largement été mises à contribution pendant toute la durée du challenge.
Les compétitions ont en effet eu lieu dans la salle d’armes et les trois gymnases de l’École, où 45 pistes avaient été aménagées spécialement pour l’occasion.
De plus les finales ont eu lieu dans le grand amphithéâtre de l’École qui peut accueillir jusqu’à 800 spectateurs.

Des équipes de grandes écoles et universités françaises et étrangères ont notamment fait le déplacement. Citons par exemple l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, l’École polytechnique fédérale de Lausanne, King’s College de Londres, University of Amsterdam ou encore Münster Universität.

L’École polytechnique était également représentée pendant la compétition. Saluons la performance de l’équipe d’épée masculine de l’X (Jonathan Visbecq, François Jumeau et Gauthier Dreyfus), qui s’est classée deuxième du tournoi, après s’être inclinée 41-45 face à l’équipe de l’École centrale de Lyon.

L’École polytechnique s’est classée deuxième du tournoi

Les tournois ont été conclus par une cérémonie de remises des prix, afin de récompenser les trois meilleurs tireurs ou équipes de chaque tournoi. Outre un trophée, les finalistes ont reçu des équipements d’escrime atteignant 200 euros pour les vainqueurs des compétitions.

Enfin le challenge s’est terminé par un cocktail et une soirée de gala dans le salon d’honneur de l’École. L’occasion pour les tireurs du monde entier de se découvrir et d’apprendre à se connaître.

Un partenariat ambitieux

Cette édition du challenge d’escrime de l’X a eu la chance d’être parrainée par l’entreprise Systra, sans qui cette compétition n’aurait pas pu être ce qu’elle a été. En effet le vingt-deuxième challenge international d’escrime de l’X avait pour ambition de dépasser ce qui avait déjà été fait les années précédentes.

Pour les organisateurs de l’événement, les trois journées du Challenge d’escrime n’auront pas été de tout repos. Répartis entre la gestion des équipes, des compétitions, du matériel, de l’alimentation, des logements, des transports et des soirées, tous ont fait leur maximum pour que le challenge d’escrime se passe dans les meilleures conditions.

Le partenariat avec l’entreprise Systra a permis de rendre ce challenge digne de l’escrime qui s’y pratique. Récompenses, stand de crêpes, repas, soirées, tout a été fait pour que les tireurs gardent le meilleur souvenir de leur passage à l’École polytechnique.

Le challenge d’escrime a notamment eu la chance d’accueillir le P-DG de Systra, Pierre Verzat (81), qui était présent pour les finales du 15 février et le cocktail de clôture.

Une organisation de haut niveau

L’expérience aura mis toute l’équipe à rude épreuve

L’Association est constituée d’un groupe de vingt-quatre polytechniciens ayant décidé de relever le défi que constitue l’organisation d’un tel événement. Parmi eux se trouvent des escrimeurs de haut niveau, mais également des débutants dans ce sport. Il s’agit probablement de la plus grande manifestation étudiante que tous aient eu à organiser. Le budget à gérer pour l’événement est d’environ 25 000 euros.

Cette expérience était assurément formatrice et elle aura mis toute l’équipe à rude épreuve. Cohésion, concentration, faculté d’adaptation, toutes ces qualités auront été nécessaires pour faire face aux différentes problématiques.

Mais le résultat en valait la peine : aucun problème majeur n’aura affecté le déroulement des compétitions et tous les participants sont repartis satisfaits.

Cérémonie de remise de prix. Au premier plan, le colonel Gontier, chef de corps de l’École polytechnique.

Cérémonie d’épée masculine de l’X
Cérémonie d’épée masculine de l’X (de gauche à droite : François Jumeau, Gauthier Dreyfus et Jonathan Visbecq).

Une alchimie entre le monde étudiant et le monde militaire

Ce challenge a eu la chance de voir se réunir deux aspects de la formation polytechnicienne : le monde militaire et le monde étudiant.

Cocktail à la fin du tournoi d'escrime de l'Ecole polytechnique
Cocktail de clôture dans le Grand Hall.

En effet, le challenge était supervisé par l’encadrement militaire de l’École. Ainsi, les compétitions débutent traditionnellement par un tournoi des cadres militaires et des anciens élèves. L’occasion pour tous les amateurs d’escrime de l’X de pouvoir se retrouver le temps d’un tournoi. De plus, les compétiteurs ont été logés gratuitement sur le camp militaire de Satory à Versailles.

Ils ont en outre pu découvrir l’espace d’un week-end la vie dans les casernements militaires. Une expérience familière pour les élèves polytechniciens qui ont passé trois semaines à La Courtine dans les mêmes conditions !

Cependant le challenge d’escrime X-Systra reste avant tout un événement étudiant. Deux soirées à thème ont été organisées sur le campus de l’École pour fêter la fin des journées de compétitions.

 

 

Poster un commentaire