Livre : LA MAJESTUEUSE HISTOIRE DU NOM DES ARBRES de Henriette Walter et Pierre Avenas

La majestueuse histoire du nom des arbres

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°733 Mars 2018Par : Henriette Walter et Pierre Avenas (65)Rédacteur : Gérard BLANC (68)Editeur : Robert Laffont, 2017 - 30, place d’Italie, CS 51391 75627 Paris Cedex 13 Tél. : 01 53 67 14 00

Henriette Walter et Pierre Avenas poursuivent leur collaboration en proposant un nouvel ouvrage étymologique : La majestueuse histoire du nom des arbres.

Henriette Walter, linguiste renommée, est l’une des plus grandes spécialistes internationales de la phonologie. Pierre Avenas, ancien responsable de R & D dans les matériaux et la chimie, anime désormais la rubrique Etymologix dans La Jaune & la Rouge.

Leur collaboration littéraire porte sur la description des êtres vivants, abordés sous l’angle étymologique. Ils ont ainsi traité les mammifères (2003), les oiseaux (2007) et les poissons (2011).

Une promenade à travers les mots

Avec cet ouvrage, ils nous invitent à nous promener en forêt et à travers les mots, les pays et les époques. Si les botanistes ont recensé environ 70 000 espèces d’arbres ou d’arbustes, les auteurs ont retenu ceux qui figurent dans les dictionnaires usuels.

Leur liste comprend ainsi un peu plus de 200 noms, mais en fait l’ouvrage aborde plus de 16 000 espèces, du fait qu’un même nom d’arbre correspond parfois à plusieurs centaines d’espèces : 500 par exemple pour le chêne ou 2 500 pour le palmier.

Les chapitres sont découpés selon les ordres des arbres, au sens taxonomique, en suivant la classification phylogénétique. Celle-ci regroupe, dans une même espèce par exemple, tous les arbres ayant un ancêtre commun qui leur est exclusif.

Elle est basée principalement sur la détermination et la comparaison des séquences d’ADN et des protéines des différentes espèces. Que le lecteur ne s’étonne pas de trouver dans le même chapitre l’orme et le banian ou le tilleul et le baobab ! Cependant, le lecteur n’est pas perdu dans des noms scientifiques, car le classement est directement accessible par l’intitulé explicite des chapitres : « des pourvoyeurs d’aromates », « le long des rues et sur les places » ou « des fournisseurs de bois et de noix », etc.

La description de chaque arbre comprend son nom en cinq langues (français, allemand, anglais, espagnol, italien), ses principales caractéristiques botaniques ainsi qu’une multitude de détails relevant de très nombreux champs du savoir : alimentation, parfumerie, pharmacie, chimie, littérature, histoire, peinture, numismatique, héraldique, toponymie, géographie, etc. Anecdotes, récréations, quiz, petites énigmes à résoudre agrémentent le texte, par exemple l’origine de noms comme le détergent Paic ou la tisane Boldoflorine…

Suggestion de lecture

Ma suggestion serait soit de lire dans l’ordre le premier chapitre de La majestueuse histoire du nom des arbres sur les arbres en général puis le suivant sur les conifères (la majorité des arbres du monde en superficie), et ainsi de suite, soit de le feuilleter au hasard. Ou encore de commencer par les arbres de son jardin, de son voisinage.

Plusieurs voies d’approche s’offrent au lecteur de cet ouvrage passionnant, à conserver à portée de main parmi les livres de référence, comme les dictionnaires.

Poster un commentaire