LA BATAILLE DES TÉLÉCOMS

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°669Par : Marie Carpenter, maître de conférences en stratégie à Télécom École de Management. Préface de Jean-Paul Maury (62)Rédacteur : Philippe Picard (60)

Couverture du livre La bataille des télécomsCe livre de 600 pages traite d’une période assez récente – la décennie des années 1970 – mais paraissant déjà tellement ancienne. C’était avant la dérégulation et la globalisation de l’économie, avant Internet, les réseaux sociaux et les mobiles intelligents. C’était l’époque où la France réussissait enfin à sortir de façon spectaculaire de son sousdéveloppement téléphonique, affichait ses ambitions industrielles et osait vouloir être à la pointe mondiale de l’innovation.

Il se caractérise par la qualité des archives auxquelles l’auteur a accès et des entretiens avec une cinquantaine des acteurs principaux de l’époque. Il sera certainement une référence par l’abondance des informations qu’il contient.

Sont abordés les divers volets de cette épopée : la laborieuse lutte pour briser les conservatismes administratifs et politiques, la spectaculair e transformation de la branche d’une administration en organisation performante à caractère industriel, les étapes d’une politique industrielle volontariste et parfois chaotique, la montée en charge de la machine à innover qualifiée de jacobinisme high-tech. Le Minitel, la carte à puce, Transpac, le télécopieur grand public sont quelques illustrations emblématiques de cette période.

Le livre traite largement des problèmes humains qui ont accompagné cette aventure, qu’il s’agisse des reconversions d’opératrices, des emplois industriels, des recrutements massifs de techniciens.

Il aborde également clairement les conflits et rivalités internes, notamment ceux dus à la reconfiguration de la chaîne interne de l’innovation et des relations avec l’industrie. Enfin il souligne le rôle essentiel qu’ont eu Gérard Théry et son équipe pour piloter la formidable dynamique de changement des télécoms des années 1970.

Poster un commentaire