Elèves du du cycle ingénieur polytechnicien

Interroger et améliorer le cursus du cycle ingénieur polytechnicien

Dossier : Mot du présidentMagazine N°774 Avril 2022
Par Marwan LAHOUD (83)

Le chantier en cours, le plus important, à mes yeux, pour le conseil d’administration de l’École polytechnique est celui de la rénovation du cursus du cycle ingénieur polytechnicien. J’ai eu l’occasion, à deux reprises, de vous en parler, dans des numéros précédents de La Jaune et la Rouge.

Nous sommes à présent suffisamment avancés pour que des principes directeurs se dégagent après que des travaux approfondis aient été conduits par un groupe de travail large. Il est à noter que la commission dite aval, qui réunit des leaders représentatifs des employeurs, a été réactivée, après un long sommeil, sous la présidence de notre camarade Olivier Andriès (81), directeur général du groupe Safran.

Le point de départ est que le cycle ingénieur polytechnicien est depuis plus de deux siècles le cœur historique de l’École et le garant de l’excellence scientifique et de la pluri­disciplinarité qui fondent sa réputation. Il permet à l’École de former des polytechniciens aptes à être des cadres de la nation, des innovateurs et à occuper les plus hautes fonctions en entreprise.

La rénovation du cycle a donc pour objectif d’interroger et d’améliorer le cursus selon quatre axes : l’attractivité internationale, les débouchés, les valeurs et l’engagement, les sciences et la pédagogie.

Schématiquement, les points clés de cette formation, sur au moins quatre ans, se décrivent comme suit :

  • Renforcer l’excellence académique, la pluri­disciplinarité et la formation humaine et militaire.
  • Attirer les meilleurs talents internationaux, notamment européens, en proposant un cursus lisible et attractif pour les élèves internationaux, notamment en permettant à ceux d’entre eux, titulaires d’un diplôme de premier cycle, d’intégrer en deuxième année.
  • Maintenir cependant l’excellence et la singularité du cursus pour les élèves avec l’ambition affichée de diversifier les profils des étudiants français.
  • Introduire plus de modularité dans le cursus, afin de faciliter l’ouverture via un éventail d’expériences élargi : international, formation humaine et militaire, recherche et entreprise.
  • Poursuivre la modernisation de l’approche académique en renforçant les nouvelles pédagogies (projets, e-learning…).
  • Poursuivre la formation des X au management et au leadership via l’acquisition de soft skills par la pratique.
  • Former les X aux questions de géopolitique, de défense, de sécurité et, plus largement, aux grands enjeux contemporains et futurs.
  • Former les X à l’innovation pour garantir leur futur impact dans l’entreprise, la recherche, la technologie et la société.

L’objectif maintenant est de finaliser l’ensemble du projet dans son détail afin que le conseil d’administration puisse l’approuver en septembre 2022 pour une mise en œuvre dès la rentrée 2023.

Poster un commentaire