Hommage à Jean-Louis Basdevant

Dossier : Nouvelles du PlatâlMagazine N°747 Septembre 2019Par Jean DALIBARD
Par Henri-Jean DROUHIN (76)
Par Christoph KOPPER

À l’occasion de son 80e anniversaire, ses collègues et élèves ont tenu à témoigner leur admiration à Jean-Louis Basdevant, à lui adresser leurs très sincères remerciements ainsi que leurs vœux les plus chaleureux.

Une enfance marqué par la guerre

Jean-Louis Basdevant est né le 18 septembre 1939 à Bucarest, où son père faisait partie du corps diplomatique. Après une enfance marquée par la guerre, il fait ses études scientifiques à l’ENS, tout en ayant été admis au Conservatoire national de Paris comme pianiste. Il entre au CNRS en 1963, et est recruté à l’École polytechnique comme maître de conférences en 1969. Jean-Louis commence à jouer un rôle central pour l’enseignement à l’École après le décès brutal de Bernard Grégory en 1977, dont il devient l’héritier naturel après l’avoir secondé pendant les années précédentes.

Professeur à l’École polytechnique

Il est nommé professeur de physique à l’École en 1979, fonction dans laquelle il s’investit sans compter jusqu’à sa retraite en 2004 ; il est alors nommé professeur honoraire. Jean-Louis a témoigné d’une vraie passion pour l’enseignement et pour ses élèves pour lesquels il a su se rendre infiniment disponible. Ses cours, d’un brio incomparable, ont toujours mis en avant la dimension humaine de l’activité scientifique. Il y a décrit les intuitions, les traits de génie, mais aussi les doutes des découvreurs. Une seule règle importe : ne pas tricher avec les faits.

 

“Une seule règle importe : ne pas tricher avec les faits”

 

Le conseil d’administration de l’X

Autant qu’une leçon de physique, un cours de Jean-Louis a donc aussi constitué une leçon de vie pour chacun de ses élèves. Ses collègues de toutes disciplines l’ont élu pour les représenter au conseil d’administration pendant plus de vingt ans. Dans cette fonction, aussi bien que dans la présidence du département de physique (1992-2004), il détient le record de longévité. Jean-Louis a joué un rôle majeur dans la modernisation de l’enseignement à l’École lors de la réforme dite « X 2000 ».

Un esprit sans limite

Jean-Louis est connu pour ses travaux en théorie des particules élémentaires et en physique quantique. Mais il est aussi l’auteur de nombreux livres scientifiques ainsi que d’ouvrages de vulgarisation. Quel que soit le sujet, toujours traité avec brio, on voit luire en arrière-plan l’esprit sans limites et l’immense culture d’un homme qui n’est pas seulement professeur, chercheur, physicien, écrivain ou artiste : il est tout cela en même temps.

 


Jean-Louis Basdevant fut, pour la promo 84, une lumière, un phare. Il a illuminé notre scolarité de son savoir, de son humour, de son charisme. Il nous a fait aimer la physique, il a incarné l’excellence et l’exigence, il nous a guidés vers les chemins qui font de nous pour certains des ingénieurs, pour d’autres des scientifiques, des entrepreneurs, des artistes et, de nous tous, des citoyens. Quand, vingt ans plus tard, Jean-Louis est apparu à l’anniversaire de notre promotion, c’est une ovation de reconnaissance, une clameur de respect infini qui ont éclaté. Jean-Louis, Merci.

Thierry KOSKAS, kessier de la promo 84


Lorsque je pense à Jean-Louis Basdevant, me reviennent en mémoire des amphis palpitants : des représentations quasi théâtrales au contenu savamment préparé pour nous faire comprendre la beauté de la physique quantique, comme si tout était facile ! Un souvenir particulier pour le chat de Schrödinger, je revois cet amphi comme si c’était hier…

Me reviennent aussi en mémoire la gentillesse et l’intérêt avec lequel Jean-Louis Basdevant m’a guidée dans mes choix d’orientation. Un professeur hors pair et un grand Monsieur. Je suis fière et heureuse d’avoir pu suivre ses cours.

Claire BIOT, promo 2002


A lire : 12 leçons de mécanique quantique par Jean-Louis Basdevant

Poster un commentaire