Germaine de Staël

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°690 Décembre 2013Par : Erik EGNELL (57)Rédacteur : Jean-Marc Chabanas (58)

Erik Egnell « s’obstine à s’abstenir de ne plus rien faire », comme il le dit lui-même. Il nous livre un nouvel ouvrage consacré à son héroïne favorite, Germaine de Staël (voir aussi Un été à Coppet, brièvement présenté dans La Jaune et la Rouge de juin-juillet 2012).

Cette fois-ci, il s’agit d’un ouvrage historique abondamment documenté. Le style, alternant de façon systématique citations et commentaires, permet de suivre pas à pas, presque au jour le jour, le parcours mouvementé de la fille de Necker, laquelle s’éteindra à cinquante ans à peine (1766 -1817).

À la frontière de deux siècles, la vie tumultueuse de Madame de Staël est présentée en deux grandes parties. La première, « Vers une France nouvelle », nous montre « comment une royaliste devient républicaine ». La seconde, «Pour la liberté », expose «comment une Française patriote fut aussi une grande Européenne ».

Les lecteurs assidus dégusteront les étapes successives de la vie de cette visionnaire. Les autres pourront piocher çà et là les épisodes de leur choix, présentés de façon très claire.

Les ignares découvriront des extraits de ses œuvres marquantes, Corinne et l’Italie ou De l’Allemagne. « Écrivain classique, souligne l’auteur, Madame de Staël affirme sa modernité par sa vision politique.»

Poster un commentaire