Europe et romans nationaux

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°750 Décembre 2019Par :

Gérard Gastaut (59)

Rédacteur : Jean Brilman (59)Editeur : Éditions Amazon Paris, 2019

C’est Pierre Nora qui, le premier, utilisa l’expression « roman national », en 1992, dans son ouvrage Les lieux de mémoire. Depuis, l’expression fait polémique. Gérard Gastaut s’est fixé comme objectif de rappeler l’histoire des pays européens dans ses événements les plus marquants, histoire constitutive de l’identité nationale. Il le fait en recherchant les thèmes des romans nationaux des pays européens dans une approche mêlant chronologie et thématique afin de les confronter.Le roman national est né en même temps que l’éducation élémentaire et obligatoire pour toutes et tous. L’auteur retient comme référence les manuels et les livres des débuts de l’instruction scolaire obligatoire, complétés par leurs successeurs. Le roman national est toujours lié à un certain moment de l’histoire du pays : comme tel il évolue dans le temps, pour le mieux ou… pour le pire. Quoi qu’il en soit, le roman national d’un pays, à une certaine époque, est le reflet d’une volonté politique du moment et de ses priorités. Tout cela permet de mieux cerner l’identité nationale française et de s’interroger sur une possible ou impossible identité européenne.

Poster un commentaire