Déterminer la vulnérabilité des structures aux séismes

Dossier : La gestion des incertitudesMagazine N°632 Février 2008
Par Pierre SOLLOGOUB

REPÈRES On appelle « aléa sismique » la probabilité d’apparition d’un séisme. On appelle « vulnérabilité » la plus ou moins grande résistance du bâti. Le « risque » est alors la convolution de l’aléa et de la vulnérabilité. Le phénomène des séismes est bien connu, de même que les zones " à risque "….

Connectez-vous pour lire la suite.
Se connecter S’enregistrer