Des jeunes polytechniciens en Service National dans la Police

Dossier : ExpressionsMagazine N°522 Février 1997

L’École polytechnique a une vocation générale qui est de former des cadres supérieurs non seulement pour l’État mais plus largement pour la nation (entreprises et recherche notamment).

Aujourd’hui on recrute les jeunes cadres non plus en fonction du seul diplôme, mais sur des critères de personnalité et de caractère, d’aptitude à s’intégrer dans une équipe et ultérieurement à la conduire.

C’est dire l’importance de la formation humaine pour des jeunes gens brillants mais qui ont rarement eu l’occasion de se frotter aux réalités du monde. Et l’École polytechnique consacre à cet aspect humain une année entière du cursus de la formation de ces jeunes gens après le baccalauréat (sept à neuf ans au total).

L’École retient deux principes : celui d’une large ouverture hors du système scolaire et du milieu d’origine et celui d’un service à rendre en échange de l’investissement important de la nation.

Le service national dans sa forme militaire, qui inclut aussi les pompiers et la sécurité civile, répond bien à cette double attente en raison de la qualité de son encadrement et de son système de formation.

Mais l’évolution du ministère de la Défense et la réduction du format des forces vont peut-être réduire le nombre de postes utiles pour des polytechniciens ; c’est pourquoi il a semblé judicieux d’expérimenter dès cette année un élargissement de l’emploi des polytechniciens dans le cadre du service national.

C’est ainsi qu’avec l’accord du ministre de la Défense, une cinquantaine de polytechniciens parmi les quatre cents recrutés en 1996 ont été affectés dans la Police nationale, dans les ministères de l’Éducation nationale et de l’Emploi et dans des associations d’insertion. Le département de l’Essonne a ainsi reçu début décembre pour neuf mois les dix premiers polytechniciens affectés dans la Police. Ils avaient fait d’abord le mois de préparation militaire à La Courtine et avaient ensuite suivi le cycle de deux mois de formation d’EOR à l’École d’application de l’infanterie à Montpellier.

Ce stage dans la Police vise trois objectifs :
• développer les facultés d’adaptation et l’ouverture d’esprit,
• apprendre à connaître les autres et à se connaître soi-même,
• apprendre à travailler en équipe.

La Police est sans conteste en mesure d’offrir à des élèves de l’École polytechnique des postes permettant d’atteindre ces objectifs.

L’École a apprécié tout particulièrement l’excellente coopération qui s’est instaurée dès le début des discussions avec la Direction départementale et la Direction centrale de la Sécurité publique et qui s’est concrétisée par l’affectation de ces dix premiers élèves.

Poster un commentaire