Comparaisons statistiques Allemagne-France

Dossier : L'AllemagneMagazine N°531 Janvier 1998

Indicateurs globaux

En niveau absolu, l’Allemagne a une population supérieure de 40 %, un PIB et un poids économique dans l’Union européenne supérieurs de 44% à la France.

Par contre, en pouvoir d’achat par habitant, les niveaux sont très voisins dans les deux pays (110 et 107 par rapport à la moyenne 100 de l’Union européenne).

Depuis une dizaine d’années, les taux d’inflation sont voisins (moyenne annuelle sur dix ans : D 2,9%, F 2,6%).

Par contre, depuis plus de vingtcinq ans, la France connaît en permanence un taux de chômage supérieur à l’Allemagne (en 1981 7,3 contre 3,9, en 1991 9,5 contre 5,6, en 1997 12,5 contre 9,7).

Relations commerciales entre la France et l’Allemagne
(chiffres arrondis)​
  % export. totales % export. totales % du PIB du pays importateur
D — F
F — D
18
12
20
11
3
5

 
Ouverture sur l’extérieur.
Repérée par le rapport au PIB des exportations ou importations de biens et services, elle est tout à fait analogue, de l’ordre du quart. Elle est voisine de celle du Royaume-Uni, mais très inférieure à celle des Pays-Bas – plus de 50 – et de la Belgique – environ les trois quarts. On retrouve l’influence classique de la taille de l’économie, qui réapparaît pour l’Union européenne tout entière, avec un chiffre de 8, comparable aux 12% des États-Unis et 11 % du Japon.

Pour l’Allemagne comme pour la France, l’autre pays est aussi bien son principal fournisseur que son principal client. Un travailleur sur trente en Allemagne, un sur vingt en France doit son emploi aux achats de l’autre pays.

Il en résulte que la conjoncture économique de chaque pays est influencée par celle de l’autre, et donc par sa politique économique. Une coordination des politiques menées chez les deux partenaires est donc dans l’intérêt de chacun d’eux, ainsi que de l’Union européenne dont ils assurent à eux deux un peu plus de 40 % du PIB.

Si on s’intéresse à la longue période (1961-1997), on constate que le taux de croissance du PIB a été légèrement plus élevé en France qu’en Allemagne (3,2 en moyenne annuelle contre 2,9 – et 3,0 pour l’Europe à 15 – avec toutefois un renversement du sens de l’écart dans les toutes dernières années).

Cet écart reflète une croissance un peu plus forte de la productivité (PIB par personne occupée) en France jusqu’en 1990, les évolutions de la population active ayant globalement été voisines.

Évolution démographique​
Population​ Enfants par femme
  France Allemagne   France Allemagne
1800
1850
1900
1950
1995
28
36,1
40
42
58
20
34
60
68
81
1881-1885
1906-1910​
1956-1960
1970
1980
1990
1995
3,4
2,6
2,7
2,5
2,0
1,8
1,7
5,3
4,3
2,3
2,0
1,4
1,4
1,2


Le talon d’Achille du pays est constitué par son évolution démographique. Alors qu’au XIXe siècle la France a connu une faible progression qui contrastait avec la croissance de l’Allemagne (comme aussi de ses autres voisins, le Royaume-Uni passant de 9 en 1800 à 31 en 1900), l’après-guerre voit s’effondrer en Allemagne l’indice conjoncturel de fécondité (enfants par femme) passant dès 1970 en dessous du niveau de remplacement; le déclin est d’ailleurs général en Europe (en 1995, 1,7 en Grande-Bretagne, 1,2 en Italie et en Espagne) mais s’est manifesté plus tard qu’en Allemagne.

Il en résulte un vieillissement de la population, qui rendra particulièrement difficile le maintien des retraites, mais risque aussi de réduire le dynamisme innovateur de la population et de rendre plus délicats les ajustements sociétaux. Ce problème touchera toute l’Europe, mais l’Allemagne plus tôt que ses voisins1.

L’Allemagne et la France dans l’Union européenne
Quelques éléments statistiques
  Unité Allemagne France U.E. à 15
Population totale
Superficie
Densité
million
103 km2
hab/km2
82
357
229
59
547
108
374
3 236
116
Produit intérieur brut mrd SPA2
% EUR 15
1 712
24,1
1 185
16,6
7 102
100
PIB par habitant
PIB par habitant
Taux de chômage (définition Eurostat)
Inflation
Dépenses administrations publiques
Déficit des administrations publiques
Id. en 1996
Dette des administrations publiques
Contributions à la sécurité sociale
Exportations de biens et services
Importations de biens et services
Exportations extra-EUR 15 de biens4
Importations extra-EUR 15 de biens4
SPA
UR 15 = 100
% pop. active
indice prix  PIB
% PIB
% PIB

% PIB
% PIB
% PIB
% PIB
% PIB
% PIB

20 850
110
9,5
1,7
48,6
3,0
3,8
62
20,1
25,8
24,0
9,0
8,3
20 222
107
12,5
1,4
53,4
3,0
4,1
58
20,7
24,9
22,0
6,7
6,4
18 974
100
10,6
1,9
48,9
3,0
4,4
73
15,8
30,83
28,33
8,7
8,5
Sauf indications contraires, les chiffres concernent l’année 1997. Source : Économie européenne, n° 64, 1997.

 
_______________________________
1. Le caractère dramatique de cette évolution pour l’Europe est bien montré dans divers articles de Jules Leveugle (43), par exemple Extinction de l’Europe ou politique démographique. Revue Commentaire, été 1997.
2. Standard de pouvoir d’achat.
3. Y compris commerce intra-EUR 15.
4. 1995.

Poster un commentaire