Au service de tous les X

Dossier : Le mot du présidentMagazine N°747 Septembre 2019
Par Marwan LAHOUD (X83)

Le con­seil de l’AX a bien voulu m’élire à sa prési­dence lors de sa réu­nion du 26 juin. C’est un grand hon­neur et une lourde respon­s­abil­ité de servir notre asso­ci­a­tion, notre com­mu­nauté et notre École, à un moment où elles doivent faire face à des change­ments et des défis mul­ti­ples. Mem­bre de ce con­seil depuis 2013 et admin­is­tra­teur de l’X entre 2013 et 2018, je mesure les dilemmes per­ma­nents d’une asso­ci­a­tion comme la nôtre.

Le pre­mier dilemme con­cerne notre mission.

En effet, cer­tains d’entre nous con­sid­èrent que notre mis­sion est l’animation de la com­mu­nauté poly­tech­ni­ci­enne alors que d’autres souhait­ent nous voir nous con­cen­tr­er sur notre rôle de sou­tien au prof­it de l’École et de ses anciens. J’étais, au cours des cinq dernières années, très engagé dans ces actions de sou­tien. Je con­sid­ère que nous n’avons pas d’autre choix que de men­er de front les deux.

Le sec­ond est clas­sique dans les com­mu­nautés d’anciens.

Cer­tains anciens élèves con­sid­èrent que « c’était mieux avant » et se méfient de toute évo­lu­tion qui les éloigne « du bon vieux temps », alors que d’autres anciens se deman­dent « à quoi sert l’AX » et ne com­pren­nent pas pourquoi l’AX « est en retard » et ne s’est pas résol­u­ment engagée dans la moder­nité et finis­sent par se détourn­er de notre asso­ci­a­tion. Le choix que je fais est que l’AX est l’association de tous les X et doit donc répon­dre au mieux à leurs aspi­ra­tions, quitte à faire le grand écart entre générations. 

Trois chantiers urgents sont devant nous :

• La par­tic­i­pa­tion active aux travaux demandés insti­tu­tion­nels qui pour­raient impacter l’X, la mis­sion, con­fiée par le Prési­dent de la République à Frédéric Thiriez, de mod­erni­sa­tion des grands corps de l’État, mis­sion qui touchera le vivi­er de recrute­ment qu’est l’X d’une part, et d’autre part l’amélioration de la diver­sité à l’entrée à l’École, pour laque­lle le prési­dent de l’X, Éric Labaye, doit faire des propo­si­tions au gou­verne­ment, dès le mois de sep­tem­bre 2019.

• L’amélioration de notre attrac­tiv­ité auprès des anciens et en par­ti­c­uli­er des cama­rades entre la sor­tie et X+20 ; c’est vital pour que l’AX con­tin­ue de représen­ter la com­mu­nauté poly­tech­ni­ci­enne dans son ensem­ble et que le renou­velle­ment généra­tionnel indis­pens­able se fasse.

• La mod­erni­sa­tion de notre gou­ver­nance et de notre fonc­tion­nement, en par­ti­c­uli­er les modes d’élection, de fonc­tion­nement et de con­trôle de notre con­seil qui doit être représen­tatif de l’ensemble de la com­mu­nauté poly­tech­ni­ci­enne et être un mod­èle d’excellence.

Plusieurs mem­bres du con­seil sont déjà très engagés dans le pre­mier chantier. Le bureau du con­seil pré­pare, sur l’attractivité et la gou­ver­nance, des propo­si­tions qui seront dis­cutées en con­seil puis seront portées devant votre assem­blée générale en réu­nion extra­or­di­naire, à la fin de cette année ou tout début 2020.

A lire aus­si : Présen­ta­tion de Mar­wan Lahoud (83)

Poster un commentaire