Algérie, une mémoire enfouie

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°615 Mai 2006Par : Gérard FUCHS (58)Rédacteur : JR

En avril 1961, l’auteur est envoyé en Algérie ainsi que le furent beaucoup d’entre nous. Pendant près d’un an, il va servir au cœur du massif des Aurès, découvrant la guerre, la réalité de la situation algérienne, et perdant rapidement beaucoup d’illusions de jeunesse.

Quarante ans plus tard, il a rédigé d’une traite cette mémoire enfouie pour mettre enfin des mots sur des événements que la France continue trop souvent de vouloir occulter.

Dans ces courts récits apparaissent les dilemmes du soldat, la griserie du combattant isolé dans des paysages grandioses, mais aussi le sentiment de la relative vanité de sa tâche.

Avec retenue et rigueur, c’est à un véritable retour sur son expérience personnelle mais aussi à un travail sur notre mémoire collective qu’il nous convie.

Un témoignage bouleversant sur le quotidien de la guerre d’Algérie telle que l’ont vécue tant de combattants anonymes et meurtris, et aussi nombre de nos camarades.

Poster un commentaire