Voyage au cœur des bibliothèques de l’École militaire, de Polytechnique, de Saint-Cyr Coëtquidan, du Service historique de la Défense et du service de santé des armées

100 Trésors des bibliothèques militaires

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°752 Février 2020Rédacteur : Olivier Azzola, CRH École polytechniqueEditeur : Éditions Pierre de Taillac, décembre 2019

100 Trésors des bibliothèques militairesVoyage au cœur des bibliothèques de l’École militaire, de Polytechnique, de Saint-Cyr Coëtquidan, du Service historique de la Défense et du service de santé des armées

L’École polytechnique garde dans ses réserves les traités essentiels qui ont servi à former des générations d’ingénieurs et de scientifiques et des ouvrages précieux depuis le XVe siècle. Ces trésors font l’objet de l’édition d’un beau livre coédité par le ministère des Armées avec les contributions des bibliothèques du ministère des Armées.

L’ouvrage est une invitation au voyage qui s’adresse aux curieux. Voyage géographique, mais aussi voyage temporel et scientifique. Un voyage depuis les bords du Nil, pour la première mission scientifique collective des polytechniciens aux côtés de Bonaparte, jusqu’aux confins de l’Océanie, des traités d’anatomie jusqu’à l’étude des premières machines électriques du XVIIIe siècle.

100 ouvrages soigneusement sélectionnés, richement illustrés, regroupés en cinq thématiques : sciences et techniques, art de la guerre, voyages et découvertes, vie militaire et « insolite ». Pour l’École polytechnique, outre la Description de l’Égypte qui comporte une majorité de planches dessinées par les X, on trouve des récits d’exploration, les premiers traités de physique expérimentale, des ouvrages des débuts de l’imprimerie ou des chansons écrites par les élèves.

Ces ouvrages rares, originaux ou tout simplement indispensables à l’enseignement ont été soigneusement choisis à leur époque pour contribuer à la formation pluridisciplinaire des polytechniciens. Dès 1794 les fondateurs ont tenu à former une bibliothèque qui serait utile aux enseignants, chercheurs et aux élèves. Cette collection s’est formée de façon originale, puisque des ouvrages ont été choisis dans les bibliothèques de l’ancienne noblesse, sélectionnés par Gaspard Monge pendant la campagne d’Italie, donnés par des élèves eux-mêmes ou par les protecteurs de l’École.

Poster un commentaire