.Le terrorisme intellectuel

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°564Par : Jean SÉVILLIARédacteur : Yvan TÉQUI (37) et Robert WIRTH (37)

À la Libération, la génération montante a été confrontée à des “ mentors ” très assurés de leurs opinions et décidés à les faire prévaloir par divers artifices qui ne respectaient pas la liberté de discussion; cette pression intellectuelle dure encore.

Ces méthodes redoutables sont illustrées de nombreux exemples datés avec rigueur dans l’ouvrage de Jean Sévillia.

Les opinions ainsi imposées par un groupe fort de son monopole ont subi plus tard les démentis de l’histoire.

Le texte reprend les étapes de la montée et de l’écroulement partiel de cette entreprise de suprématie intellectuelle qui ne tolérait aucun contradicteur.

Démonter ces mécanismes totalitaires est un exercice salutaire dont il faut s’informer et remercier l’auteur; on pourra mieux éliminer les séquelles néfastes de cette époque.

L’ouvrage a reçu le prix Louis Marin de l’Académie des sciences morales et politiques.

Sa lecture complète utilement celle du livre de Maurice Druon La France aux ordres d’un cadavre.

Poster un commentaire