Centrale hydroélectrique de Mana (5,4 MW) – Guyane.

VOLTALIA au Maroc : une solution d’énergie verte adaptée aux clients industriels

Dossier : Dossier FFEMagazine N°716 Juin/Juillet 2016
Par Yoni AMMAR

Pouvez-vous nous en dire plus sur Voltalia ?

Voltalia est un opérateur intégré des énergies renouvelables intervenant à tous les niveaux de la chaîne de valeur : développement, construction, financement, exploitation et maintenance des centrales électriques.

Le groupe est positionné sur les quatre grands types d’énergies renouvelables : le solaire, l’éolien, la biomasse et l’hydroélectricité. Nous sommes présents en France, en Guyane française, en Grèce, au Brésil et au Maroc. Aujourd’hui, Voltalia est doté d’une capacité installée de 376 Mégawatts.

La société est cotée sur la bourse à Paris. Elle est majoritairement détenue par un actionnaire de référence, Creadev (la société d’investissement de la famille Mulliez dans les filières innovantes à fort potentiel de croissance).


Centrale hydroélectrique de Mana (5,4 MW) – Guyane.

Vous vous êtes implantés au Maroc il y a un an. Pourquoi ce choix ?

Suite à de beaux succès au Brésil, nous avons décidé d’élargir notre présence géographique à de nouveaux pays. Le Maroc s’est rapidement imposé comme le premier d’entre eux. Le pays dispose en effet de ressources naturelles exceptionnelles : le vent, le soleil et même l’hydroélectricité.

En outre, l’évolution du contexte réglementaire et la stabilité politique du pays laissent la possibilité aux opérateurs privés de se développer et de déployer leurs activités dans des conditions favorables.

Quelles sont les perspectives de développement que représente l’Afrique ?

Notre implantation au Maroc est notre premier pas sur le continent africain qui est gigantesque, tant par ses ressources que par ses besoins. Autant d’opportunités et de défis pour une industrie de long terme comme la nôtre…

Dans le cadre de votre installation, quelles sont les problématiques auxquelles vous êtes confrontés ?

Au Maroc, notre premier enjeu est celui de la crédibilité face à nos clients. Contrairement à nos autres implantations à travers le monde, nous avons au Maroc des clients qui ne sont pas les grandes entités nationales avec lesquelles nous collaborons traditionnellement.

En effet, il n’existe pas de système de subvention étatique en faveur des énergies renouvelables au Maroc.

Ainsi, nous devons produire et proposer une énergie compétitive aux consommateurs par rapport à celle fournie par l’opérateur historique. La parité-réseau est une réalité au Maroc ! Ainsi, nous devons démarcher les clients industriels, et plus généralement toutes les entités raccordées en Moyenne, Haute et Très Haute Tension.

VOLTALIA EN BREF

Producteur international d’énergies renouvelables :
  • Eolien
  • Hydroéléctricité
  • Solaire
  • Biomasse
Voltalia dispose de 376 MW de capacité installée au 31-12-2015
 
maroc [at] voltalia.com
+ 212 (0) 5 37 66 33 80/81
www.voltalia.com

Les contrats établis couvrent de longues périodes et nous devons démontrer aux consommateurs notre maturité technique, notre capacité économique et financière, nos moyens humains et notre statut d’investisseurs sur le long terme afin de les convaincre.

En France ou au Brésil, Voltalia est un acteur reconnu et apprécié de son secteur ; il nous faut maintenant acquérir cette reconnaissance au Maroc !

Le second défi concerne le financement des projets qui est très structuré. Nous devons faire bouger les mentalités de nos fournisseurs et de nos bailleurs de fonds habitués à se retrouver face à des contreparties publiques. Pour nous développer sur ce marché libre, nous devons faire bouger les lignes préexistantes pour faciliter la vente directe aux entreprises et au secteur du privé de manière plus globale.

Malgré ces défis, notre équipe d’experts du secteur est mobilisée pour innover et apporter des solutions d’énergies renouvelables aux industriels marocains.

En effet, nous avons la capacité d’accompagner nos clients sur la mise en œuvre de projets plus techniques, par exemple sur des sites isolés non raccordés au réseau national, en proposant des solutions en partenariat des industriels, en vue de fournir une énergie renouvelable à des coûts plus compétitifs, ou en construisant pour ces mêmes consommateurs des centrales pour leur compte propre.

Centrale éolienne d’Areia Branca (90 MW) - Brésil.
Centrale éolienne d’Areia Branca (90 MW) – Brésil.

Centrale solaire de Montmayon (2,8 MW) – France.
Centrale solaire de Montmayon (2,8 MW) – France.​

Poster un commentaire