Végétalisation urbaine par des corolles à la BNF

Quand l’esthétique rejoint l’écologique…

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°760 Décembre 2020
Par Elodie GRIMOIN
Par Hubert MICHAUDET

Les «corolles», structures légères, sorte de grands parasols autonomes et connectés pour lutter contre les effets du réchauffement climatique, sont la nouvelle innovation de rupture d’Urban Canopee. Végétalisées, elles apporteront fraîcheur et biodiversité urbaine et participeront à l’amélioration de la qualité de l’air pour une meilleure qualité de vie. Éclairage d’Hubert Michaudet et Élodie Grimoin, les cofondateurs d’Urban Canopee.

 

Depuis décembre dernier, le parvis de la bibliothèque nationale de France accueille des corolles gigantesques que vous avez conçues. De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une des dernières innovations urbaines lancées par Urban Lab (le laboratoire d’expérimentation urbaine de Paris&Co), avec le soutien du C40 Cities. Dans le cadre de cette expérimentation, un partenariat a été établi avec la BnF pour l’implantation sur ce site prestigieux et des partenariats de mécénats ont été formalisés avec EVESA et VEOLIA.

Avec 5 corolles installées, permettant de végétaliser environ 250 m², nous pourrons mesurer dès l’été prochain, l’effet de la végétalisation en matière de rafraîchissement, du développement de la biodiversité, de réduction de la pollution, d’acceptabilité et de confort pour les citoyens.

Vos solutions contribuent à l’aménagement urbain et développement des smarts cities. Comment cela se traduit-il d’un point de vue technologie et innovation ?

Il est démontré que la meilleure façon de rafraîchir les espaces urbains est la végétalisation. Cependant, la ville a ses contraintes et il est de plus en plus difficile de planter des arbres et ce, pour différentes raisons : manque de place sur l’espace public, contraintes en sous-sol, parcelles provisoirement libres, arrosage conséquent… Avec nos corolles, nous préparons les solutions de végétalisation urbaine de demain : pas de contrainte sur les réseaux souterrains, 1 m² au sol pour 50 m² de végétalisation, irrigation autonome et connectée, déplacements possibles, consommation d’eau très réduite avec récupération de l’eau de pluie pour préserver la ressource, entretien minime pour réduire les coûts. Notre support original fait encore l’objet de R&D pour réduire notre empreinte carbone : l’objectif est d’atteindre un bilan carbone neutre en moins de 3 ans.

Au-delà, vous contribuez également à lutter contre le changement climatique et à préserver la biodiversité…

Végétaliser les villes, lutter contre les îlots de chaleur, aménager les espaces de vie sont des attentes fortes des habitants autant que des enjeux majeurs en termes de santé publique, d’attractivité économique et d’anticipation face au changement climatique. C’est aussi notre raison d’être chez Urban Canopee. En tant que concepteur d’infrastructures vertes et défenseur du végétal en ville, nous participons en effet à l’adaptation de la ville au changement climatique. Le prix C40 Cities Woman4Climate 2019 pour des solutions bas carbone, innovantes, et qui participent à la résilience des villes en est le meilleur exemple. Enfin, nous vérifierons notre impact sur la biodiversité avec une campagne de mesures méthodique. Nous observons d’ores et déjà que, très rapidement, la nature reprend vite sa place !

Quelles sont les prochaines étapes pour Urban Canopee ?

Nous allons bientôt installer trois corolles à Noisy-le-Grand et à Fleury-les-Aubrais. Depuis le 30 juin 2019 (Toulouse), nous avons installé une soixantaine de corolles en France, que ce soit avec des collectivités ou avec des entreprises. Nous concevons actuellement de nouveaux modèles pour recouvrir les toitures et les façades. En effet, cette même technologie, nous permet de fabriquer toute sorte de forme. Nous sommes convaincus que les façades et les toitures représentent l’avenir de la végétalisation urbaine : c’est le seul moyen de végétaliser massivement les villes existantes et d’avoir un réel impact sur les températures, de l’ordre de 2 à 4 degrés !

Aujourd’hui, nous bouclons une levée de fonds de 1 700 000 € qui va nous aider à financer notre développement commercial, notre R&D et notre industrialisation. Enfin, qui dit développement, dit conquête de nouveaux marchés ! Et, nous avons déjà plusieurs contrats au Maroc, en Arabie Saoudite et même en Australie : l’aventure ne fait que commencer !

Poster un commentaire