Signature de la charte tripartite AX, Fondation de l'X et École polytechnique

Une communauté plus soudée que jamais

Dossier : ÉditorialMagazine N°728 Octobre 2017
Par Bruno ANGLES (84)
L’AX, la Fondation et l’École ont signé une charte tripartite qui permettra de maintenir la qualité de la coopération actuelle et de faire vivre l’unité de la communauté polytechnicienne.

 

L’union fait la force.

C’est la devise nationale belge. C’est aussi le principe qui guide depuis plus de deux ans l’AX dans ses relations avec l’X et avec la FX.

Cet état d’esprit a été particulièrement utile dans l’exercice de révision du plan stratégique de l’École polytechnique fin 2015.

C’est ce même état d’esprit qui a guidé la rédaction du plan stratégique de l’AX par le Conseil d’administration de décembre 2016, dans lequel a notamment été acté le principe d’une colocalisation des équipes de l’AX et de la FX, sujet sur lequel nous progressons.

C’est dans cette même logique que vient d’être inaugurée à Palaiseau une salle permettant d’assurer une présence de l’AX sur le Plateau, ce qui permettra de renforcer encore les liens avec l’École et de développer ceux avec les élèves (la rénovation profonde de nos outils numériques, qui sera effective en 2018, y concourra également).

Les événements de l’automne (Grand Magnan du 14 octobre, Ravivage de la flamme à l’Arc de Triomphe le 17 novembre, Colloque du 30 novembre au palais d’Iéna) seront autant d’occasions de faire vivre l’unité de la communauté polytechnicienne.

Celle-ci repose sur la bonne entente des présidents de l’X, de la FX et de l’AX. Pour pérenniser cet état d’esprit au-delà de nos présidences respectives, j’ai proposé à Jacques Biot et à Denis Ranque de signer une charte tripartite X/AX/FX qui permette de faire un « effet de cliquet » sur cet actif intangible précieux qu’est la qualité de la coopération actuelle.

Cette charte tripartite a été signée à Palaiseau le 9 octobre. Je m’en réjouis et je remercie tous ceux qui ont permis d’atteindre cet objectif important.

 

Poster un commentaire