Patrimoine

Dossier : Le mot du présidentMagazine N°739 Novembre 2018
Par Bruno ANGLES (84)

Le dossier de cette édition de La Jaune et la Rouge est consacré à la gestion de patrimoine. Si une bonne gestion de patrimoine doit bien entendu intégrer l’appétit pour le risque ou au contraire l’aversion au risque de son client, elle doit toujours conjuguer deux préoccupations majeures : préserver le patrimoine et le faire fructifier.

Le dossier de cette édition de La Jaune et la Rouge est consacré à la gestion de patrimoine. Si une bonne gestion de patrimoine doit bien entendu intégrer l’appétit pour le risque ou au contraire l’aversion au risque de son client, elle doit toujours conjuguer deux préoccupations majeures : préserver le patrimoine et le faire fructifier.

Il en va de même de la gestion du patrimoine de la communauté polytechnicienne. Comme dans la publicité pour les montres Patek Philippe, aucun d’entre nous ne possèdera jamais ce patrimoine riche et précieux, nous en sommes juste les dépositaires pour la prochaine génération de camarades.

Le fait de faire perdurer des valeurs de solidarité, de bienveillance, de camaraderie s’inscrit dans cette logique, au même titre que de faire perdurer le tutoiement polytechnicien. L’importance jamais démentie de la Caisse de solidarité en fait partie.

Il en va de même quand il s’agit de faire vivre et embellir la tradition du Bal de l’X, héritée de nos anciens du xixe siècle, et qui verra un nouveau point d’orgue le 7 juin 2019 au château de Versailles, à l’occasion du 225e anniversaire de l’École polytechnique… mais aussi des traditions plus récentes comme les Petits-déjeuners polytechniciens, le Grand Magnan, le Colloque (le prochain aura lieu le 29 novembre au palais d’Iéna et sera organisé conjointement avec les anciens d’HEC pour matérialiser l’importance qu’attachent nos deux communautés d’anciens au rapprochement entre l’X et HEC), le ravivage de la flamme à l’Arc de triomphe avec nos camarades anciens des écoles militaires de Saint-Cyr, Navale et l’Air, qui vient d’avoir lieu le 9 novembre…

Mais gérer le patrimoine de la communauté polytechnicienne implique aussi de moderniser notre association, comme cela a été fait pour les outils informatiques, comme cela est en train d’être fait sur le renouveau de la Commission internationale ou le renouvellement de la délégation générale, ou comme cela sera fait prochainement avec une valorisation accrue du patrimoine que représente la Maison des X (dont l’AX est actionnaire à 76 %). Nous aurons l’occasion d’en reparler. 

Poster un commentaire