SUR QUELLE PLANÈTE VONT GRANDIR MES ENFANTS?

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°649 Novembre 2009Par : Jean-Guillaume Péladan (88) Préface de Thierry Gaudin (59)Rédacteur : Frédéric de Maneville (88)Editeur : Les éditions Ovadia Les éditions Ovadia – Pragma – Idéa, 16, rue Pastorelli, 06000 Nice.

Couverture du livre : Sur quelle planète vont grandir mes enfantsÀ l’heure de la crise financière mondiale, le monde moderne dit «développé » se met à douter de son modèle. Parallèlement, on parle de révolution verte, le tout sur fond de catastrophe écologique annoncée. Comment démêler le fantasme et l’utopie de la vision prospective éclairée? Sur quelle planète vont grandir mes enfants ? fournit un éclairage posé et bien documenté (82 références bibliographiques) sur l’impasse de notre modèle de société et sur les solutions pour en sortir.

L’ouvrage suit un itinéraire en trois volets. Le premier est un constat, qui réserve des surprises. Nous croyons connaître notre société et notre économie. Mais que savons-nous de l’ensemble de nos rejets solides, liquides et gazeux? Sous cet angle inhabituel – déchets, eau, empreinte écologique, prélèvements sur les ressources – toutes les analyses convergent : notre civilisation ne pourra ni durer, ni s’étendre en l’état.

La deuxième partie explore les réponses possibles aux défis de demain. Les solutions sont déjà identifiées, certaines commencent à être déployées et d’autres attendent que notre société les rende viables. Les nouveaux modèles sont en gestation dans tous les domaines : agriculture, alimentation, transport, urbanisme, économie, politique, mode de vie. Enfin, le dernier volet donne les perspectives de mise en oeuvre des solutions. À quelle échelle? À quel rythme? À quelles conditions ? La conclusion est simple. Avons-nous le temps d’attendre? Non. Avons-nous les moyens de changer ? Oui.

Le livre est facile à lire (130 pages) et bien illustré (51 dessins, tableaux et graphiques). La démarche est aussi didactique qu’amusante : une approche rationnelle et transverse du développement durable dans l’économie. Face à un avenir écologique que je croyais irrémédiablement noir, la lecture de ce livre m’a délivré un message d’espoir et m’a donné de nombreux repères.

Enfin, il s’agit d’une invitation à repousser les frontières du possible. Chacun y trouvera le substrat d’une réflexion ouverte sur nos opportunités d’aujourd’hui et de demain. 

Poster un commentaire