Explorations au cœur de l’Afrique

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°686Par : Jacques SERRE

Eugène Lenfant (1865-1923), polytechnicien (X 1888), officier d’artillerie coloniale, a eu ses moments de gloire pour ses explorations du Niger, de la Bénoué et du Mayo-Kebbi vers le lac Tchad, ainsi que de la région du Haut- Logone, entre 1900 et 1908.

Il s’est appliqué à trouver des voies fluviales pour acheminer le ravitaillement des territoires militaires du Tchad et de Zinder. Il estimait que seul l’aménagement de voies de communication aisées avec la côte pourrait amener à terme le développement économique et social des populations très isolées du centre de l’Afrique et supprimer un portage inhumain, alors incontournable, pour acheminer les ravitaillements vers le Tchad.

Cet ouvrage met l’accent sur les aspects financiers, politiques et médiatiques des missions d’exploration du début du XXe siècle. Aspects souvent occultés par une façade purement exotique et tournée vers l’exploit.

On oublie trop souvent que ces reconnaissances avaient une obligation de réussite, faute de quoi l’explorateur faisait figure de bouc émissaire, et ses commanditaires lui tournaient le dos.

Nous suivons pas à pas la carrière de Lenfant avec son éphémère nomination de général commandant du territoire militaire du Tchad en 1917, jusqu’à sa mort passée presque inaperçue en 1923.

Poster un commentaire