Un été avec Pascal

Un été avec Pascal

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°759 Novembre 2020Par : Antoine Compagnon (70)Rédacteur : Hubert Jacquet (64)Editeur : Équateurs parallèles, Humensis / France Inter, mai 2020

Pour le profane, la lecture des Pensées de Pascal s’apparente souvent à ces ascensions périlleuses que les alpinistes appellent des « faces nord » et pour lesquelles l’assistance d’un guide est recommandée. En publiant le recueil des chroniques qu’il a consacrées en l’été 2019 aux Provinciales et surtout aux Pensées, Antoine Compagnon nous fait découvrir la richesse et l’intérêt de ces « faces nord », au-delà des images et des formules inoubliables qui sont la marque du philosophe. Il nous apprend à décrypter « ces fragments elliptiques qui nous arrêtent par leur étrangeté », comme celui-ci « Le bec du perroquet, qu’il essuie quoiqu’il soit net », phrase par laquelle Pascal nous invite à réfléchir aux automatismes qui amènent le perroquet à nettoyer son bec, même si celui-ci est propre.

 

« Une vision d’ensemble de l’œuvre de Pascal,
de sa cohérence et de sa complétude. »

 

En guide expérimenté, l’auteur nous donne une vision d’ensemble de l’œuvre de Pascal, de sa cohérence et de sa complétude. Ainsi, il nous rappelle en quoi les Pensées constituent l’ébauche d’une « Apologie de la religion chrétienne » et nous replongent dans les querelles philosophiques et théologiques du Grand Siècle, en particulier celle qui opposa jansénistes et jésuites à propos de la grâce. Et dans le chapitre « Violence et vérité », Antoine Compagnon souligne que « les contradictions de la force et de la justice forment un des motifs récurrents de la pensée de Pascal », une pensée dont les développements s’avèrent tout à fait d’actualité. Un recueil à  lire et relire sans modération.

 


Pour en savoir plus : www.franceinter.fr

Poster un commentaire