Souvenirs sur les Maréchaux Foch et Pétain

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°742 Février 2019Par : Général Léon Zeller (X 1888)Rédacteur : François Xavier Martin (63)Editeur : Éditions Economica, 49, rue Héricart, 75015 Paris. Tél. : 01 45 78 12 92.

Ces Souvenirs furent écrits entre 1933 et 1937 sous forme de quatre récits consacrés aux maréchaux Joffre, Foch et Pétain ainsi qu’au général de Castelnau sous l’autorité desquels Léon Zeller avait eu l’occasion de servir avant ou pendant la guerre de 1914-1918 ; ils n’avaient pas vocation à être immédiatement publiés. En 2018, avec l’aide du colonel historien Claude Franc, Bernard (66) et Louis
Zeller, petits-fils du général, ont publié et enrichi de commentaires les
Souvenirs qui concernent Foch et Pétain, limités aux pages qu’ils ont jugées historiquement utiles.

Léon Zeller a écrit ces Souvenirs en réaction à la publication en 1932 des Mémoires du maréchal Joffre qu’il jugeait injustement sévères à l’égard de ses illustres subordonnés et successeurs. Zeller décrit Foch et Pétain en situation : il rend compte de leurs qualités, mais également de leurs défauts : pour Foch intelligence, énergie contagieuse, mais fréquemment insupportable désinvolture, en particulier envers ses subordonnés ; pour Pétain sang-froid, art de la simplification, souci de minimiser les pertes humaines, mais aussi froideur et ironie cinglante envers pairs, subordonnés ou supérieurs. Notons au détour d’une note ce qu’on peut considérer l’expression d’une laïcité bien comprise : Foch, reçu par Clemenceau qui allait vraisemblablement lui proposer de nouvelles responsabilités, se crut obligé de déclarer d’emblée à un interlocuteur connu pour son anticléricalisme : « Vous savez, j’ai un frère jésuite » ; à quoi Clemenceau répondit simplement : « Je m’en fous. »

Articles similaires:

Poster un commentaire