CYNIQUES & CIE

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°665 Mai 2011Par : Gilles Cosson (57)Rédacteur : Alexandre Moatti (78)

Couverture du livre : Cyniques & CieGilles Cosson poursuit sa seconde vie, celle d’écrivain prolixe et original – une dizaine d’ouvrages depuis quinze ans (signalons notamment Éclats de vie, ainsi que Thulé : une épopée au temps de la Renaissance ; voir son site www.gillescosson.com).

Sa dernière livraison, Cyniques et Cie, est aussi une épopée, qui retrace la journée mouvementée d’un patron d’entreprise, nouvel Homme pressé de notre époque. Avis de tempête lors de son conseil d’administration : Armand Blanc (le pseudonyme est si transparent que nos camarades les plus chevronnés le reconnaîtront sans aucun mal), le pape des affaires, veut la peau de notre héros.

Vous découvrirez le récit de cette journée – car, à la Boileau, l’auteur respecte l’unité de temps de la tragédie classique. C’est un monde effectivement tragique, avec ses bassesses et ses faux-semblants, qu’il nous décrit finement. Et son héros, même mouillé jusqu’au cou dans ce monde, trouve finalement grâce aux yeux du lecteur par une certaine aura de fidélité qui l’entoure : fidélité à sa femme, à sa maîtresse attitrée, à un camarade de promotion dans la difficulté, à un certain nombre de valeurs qu’il cultive.

Au-delà de la confrérie polytechnicienne, au-delà des tours de La Défense joliment représentées en couverture, au-delà même du monde de l’entreprise, c’est, comme dans ses autres ouvrages, à une réflexion sur les valeurs à laquelle nous invite Gilles Cosson dans cette brillante sotie.

Poster un commentaire