Révolutionner la reconstruction mammaire

Dossier : 225e anniversaire de l'École polytechniqueMagazine N°749 Novembre 2019
Par Julien PAYEN

La première bioprothèse à régénération cellulaire est imaginée et développée par LATTICE MEDICAL. La prothèse Mattisse permet une reconstruction mammaire naturelle et personnalisée. Le point avec Julien Payen, Président Cofondateur de LATTICE MEDICAL.

 

Pouvez-vous nous présenter LATTICE MEDICAL et plus particulièrement de votre innovation dans le domaine de la reconstruction mammaire après le cancer du sein ?

LATTICE M EDICAL est une jeune start-up qui a vu le jour en octobre 2017 sur le campus d’Eurasanté sur le CHU de Lille. Nous valorisons 6 années de recherche dans le domaine de la reconstruction mammaire effectuée avec le CH U de Lille, les médecins de la banque de tissu et un chirurgien plasticien de l’hôpital Roger Salengro.
Nous avons développé l’implant Mattisse : une bioprothèse personnalisée qui reprend les avantages des techniques de reconstruction mammaire actuelles ( pose d’implant, lambeau, transfert de graisse) .
Concrètement, il s’agit d’une chambre d’ingénierie tissulaire permettant une reconstruction naturelle du sein. Les cellules graisseuses vont se multiplier dans la chambre d’ingénierie tissulaire et la remplir progressivement entre 3 et 8 mois. Au bout de 12 à 18 mois, l’implant aura complètement disparu de l’organisme et le sein sera reconstruit naturellement avec les propres cellules de la patiente.
La nouveauté, c’est que l’implant régénère le tissu et se résorbe naturellement. Celui-ci peut être personnalisé grâce à l’impression 3D afin qu’il soit adapté à la forme initiale du sein avant la mastectomie.

Vous avez également une activité de services développée autour de l’impression 3D. Qu’en est-il ? Que proposez-vous comme solution ?

Nous proposons 5 solutions autour de l’impression 3D :

  • La vente de filaments médicaux pour l’impression 3D. Ce sont des matières premières qui servent à l’impression 3D dans le domaine médical ;
  • La conception 3D, l’optimisation et la simulation des pièces implantées en nous appuyant sur une équipe d’experts en informatique ;
  • Une plateforme de fabrication constituée d’une dizaine de machines pour fabriquer les différents prototypes et produits ;
  • La caractérisation notamment la capacité à évaluer les propriétés des produits obtenus avec des équipements pour tester la résistance mécanique, la masse molaire ou encore la colorimétrie différentielle… ;
  • Des évaluations biologiques. Nous sommes dotés d’un laboratoire de culture cellulaire, nous sommes dotés des moyens techniques et des savoir-faire nécessaires pour réaliser des évaluations biologiques de tissu humain et de tissu in-vitro.

Nous sommes aujourd’hui à l’aube d’un changement profond dans l’industrie médicale. Nous tendons de plus en plus vers la personnalisation et la flexibilité de production. e suis intimement convaincu que les solutions numériques et de fabrication additive vont nous permettre de créer du renouveau dans l’industrie du dispositif médical. En effet, le digital révolutionne le monde de la santé et élargi considérablement le champ des possibles.

fin de l’article disponible en pdf

Poster un commentaire