Rémi Morilleau (07)

Rémi MORILLEAU (07) un esprit curieux parti trop tôt

Dossier : TrajectoiresMagazine N°719 Novembre 2016Par : Olivier BORELY (07)

Rémi était l’incarnation d’une force tranquille : un enthousiasme et une détermination inaltérables, une boulimie de vie et de découvertes, associés à un caractère posé et réfléchi, un grand calme et beaucoup de gentillesse.

Il avait tout pour être heureux et réussir, c’est ce qu’il a fait. Très entouré et apprécié, promis à une belle carrière, il devait se marier en mai 2016.

UN PARCOURS EXEMPLAIRE

Fils d’une famille d’exploitants agricoles de la région de Nantes, Rémi a passé son enfance et effectué sa scolarité en Loire- Atlantique. À l’issue de celle-ci, il a été reçu major au concours d’entrée de l’École polytechnique, puis classé premier à la sortie.

Il a intégré le corps des Mines en 2010, tant par intérêt pour les missions du corps que par sens du service public.

Depuis 2013, il travaillait dans les services déconcentrés du ministère de l’Économie et pour le préfet des Pays de la Loire, au sein des équipes en charge du développement économique de la région.

Il devait rejoindre les services du Premier ministre en février 2016, pour prendre la direction de la mission en charge de la simplification administrative de l’État. Il attendait avec impatience de relever ce nouveau défi.

ÉTERNEL OPTIMISTE

Au-delà de sa réussite, ceux qui l’ont connu se souviendront de sa très grande capacité d’analyse et de synthèse, de son intelligence hors pair et de sa vivacité d’esprit. Éternel optimiste, Rémi était également très curieux, il était désireux de tout connaître et de tout comprendre.

UN INNOVATEUR

Passionné par les enjeux du développement économique et convaincu des atouts de l’industrie française, il a travaillé au sein d’équipes en charge de l’innovation technologique de grands groupes français, d’abord au sein du projet véhicule électrique de Renault, puis en Chine pour la branche isolation de Saint-Gobain.

Il assouvissait sa soif de savoir dans les voyages, dans les livres et surtout dans les échanges. Pendant sa scolarité à l’École polytechnique, il s’était fortement investi dans l’association X-Microfinance.

Son engagement l’avait conduit au Guatemala, où il avait pu mener des opérations de microcrédit dans des villages reculés de la région maya de Quiché.

Sincèrement intéressé par les autres, Rémi avait su rester quelqu’un de très accessible. Ses camarades se rappelleront sa très grande humilité et sa grande simplicité, tout aussi exemplaires que son parcours.

Commentaire

Ajouter un commentaire

Stephane répondre
16 novembre 2016 à 16 h 36 min

Extrêmement abordable et
Extrêmement abordable et facile à vivre, tu étais l’incarnation de l’humilité, un exemple pour nous tous.
Repose en paix

Répondre