Recruter et sensibiliser pour faire tomber les barrières

Dossier : Dossier FFEMagazine N°707 Septembre 2015
Par Anne CHAMARANDE
Par Isabelle DUPUY

Quel bilan tirez-vous du premier accord handicap signé en 2014 ?

Ce premier accord nous a permis d’accentuer le déploiement de notre Mission Handikap en y allouant plus de moyens.

Nous avons ainsi augmenté notre effectif pour répondre à la demande au niveau des TH avec une recruteuse totalement dédiée a notre Mission Handikap au niveau national. Nous sommes aussi enrichi de 3 référents qui représentent nos 3 pôles stratégiques en France : Boulogne, Lyon et Toulouse.

Durant cette première année, nous avons doublé notre taux d’emploi au niveau des Travailleurs Handicapés. Il est en effet difficile de trouver des candidats avec le niveau de diplômes requis sachant qu’en majorité les TH ont un niveau BAC ou moins.

Grâce aux moyens fournis par l’accord, nous avons pu affiner et étendre nos recherches (salons, écoles). Nous prévoyons de bonnes perspectives d’avenir en continuant sur notre lancée.

Comment votre politique de recrutement a t elle évoluée ?

Le Groupe recrute 3 000 personnes dans le monde dont 1 200 pour la France. Nous précisons sur l’ensemble de nos offres qu’elles sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Nous préférons parler de compétences et non d’handicap quand nous recrutons.

Nous avons également des possibilités de recrutement via des canaux spécialisés à travers notre recruteuse qui faisait partie des équipes recrutement. Grâce à son expérience de plus de 10 ans, elle connaît la totalité des métiers et des postes du Groupe AKKA.

En termes d’objectif, nous souhaitons réaliser 60 recrutements pendant la durée de l’accord. Actuellement, nous sommes à plus de 20 signatures. Auprès de nos écoles d’ingénieurs partenaires, nous sensibilisons les étudiants sur les questions d’handicap pour lutter contre les stéréotypes, présenter les différentes typologies d’handicap qui incluent l’asthme, le diabète ou encore le daltonisme…

Quelles sont vos perspectives par rapport à l’handicap ?

Par rapport à notre accord, nos principaux objectifs sont le recrutement, le maintien dans l’emploi, le volet communication et sensibilisation mais aussi les partenariats avec le secteur protégé.

Parallèlement, nous collaborons régulièrement avec nos écoles partenaires qui ont été sensibilisées aux actions que nous souhaitons promouvoir au niveau du handicap.

Quelles sont les initiatives que vous mettez en place afin de promouvoir l’handicap et la diversité au sein d’AKKA ?

EN BREF

AKKA Technologies est une société de conseil et ingénierie en technologies présente dans 20 pays en 2014 avec un CA de 885 millions d’euros. AKKA possède un axe unique franco-allemand (6 000 collaborateurs en France et 3 000 en Allemagne, 2 000 dans le monde).
AKKA est le leader européen dans le domaine de la mobilité (automobile, aéronautique et ferroviaire) c’est le spécialiste dans d’autres secteurs d’activités comme l’énergie, la santé ou la défense en intervenant sur l’ensemble du cycle de vie des industriels de la R&D jusqu’à la production.

Nous avons développé une application de « CeciFoot » disponible sur tous les téléphones. D’abord réservée à nos collaborateurs, elle a ensuite été accessible aux étudiants dans un cadre ludique de sensibilisation sur le handicap.

Cette année, nous continuons dans le digitale en développant un nouveau support pour nos collaborateurs.

 

 

 

Poster un commentaire