Rechercher un emploi autrement

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°693 Mars 2014Par : Pierre NASSIF (69)Rédacteur : Nicolas ZARPAS (58)Editeur : Paris – L’Harmattan – 2013 - 16, rue des Écoles, 75005 Paris, tél : 0140467914. Fax : 0143298620

Ce livre prolonge les méthodes actuelles en y intégrant la dimension des aspirations du chercheur d’emploi – il est vrai un peu négligées aujourd’hui. Or ce n’est plus inévitable, car nous sommes entrés dans l’économie de la connaissance.

Le message que cela adresse au chercheur d’emploi est de consacrer l’essentiel de son effort à explorer l’entreprise et le tissu économique. Il évitera ainsi que seuls les autres décident de son destin, du fait qu’ils ont le choix de le retenir ou de l’écarter.

En réalité, il choisit autant qu’il est choisi lors de rencontres décisives avec des personnes qui partagent ses valeurs essentielles. À lui d’organiser sa recherche pour favoriser de telles rencontres et en amplifier la portée.

Où puisera-t-il l’énergie et l’initiative nécessaires pour adopter une telle posture? La situation n’est-elle pas en elle-même favorable au désarroi, voire à la perte de ses repères ?

L’approche narrative nous vient des antipodes, où elle fut conçue par Michael White et David Epston dans les années quatre-vingt. Elle enseigne que les problèmes résultent de l’action de forces extérieures à la personne et qui la fragilisent. Donner un nom à ces forces et comprendre alors leurs actions, cela permet de raconter autrement son histoire. Un nouveau scénario de vie s’insinue, s’étend et domine à son tour le paysage.

Le chercheur d’emploi le construit autour de ses rêves, de ses passions et de ce qu’il aimerait défendre dans la vie. Il se met alors en quête des entreprises qui entrent en résonance avec ses aspirations.

Parmi elles, quelques-unes sont à l’embauche, lorsqu’il les aura trouvées, il sera reconnu à son tour comme un être précieux, qu’il s’agit de retenir.

Poster un commentaire