Présentation au Drapeau de la promotion 1998 : Palaiseau le 16 octobre 1999

Dossier : Expressions : Vie de l'ÉcoleMagazine N°550 Décembre 1999

Suivant la tradition, cette manifestation s’est tenue, le samedi 16 octobre, en présence d’une nombreuse assistance et sous un ciel clément. C’est l’occasion pour les familles de faire connaissance avec l’École.

Un programme de la journée était distribué, nous reprenons ci-après l’introduction qui en était faite par M. Pierre FAURRE (60), président du Conseil d’administration de l’École :

“ L’École polytechnique, dans laquelle vous êtes fiers, à juste titre, de compter l’un de vos enfants, vit actuellement une évolution importante.

L’objectif en a été clairement affiché dans le schéma directeur élaboré par le Conseil d’administration et approuvé en 1994, année du Bicentenaire. Il se trouve pleinement concrétisé par le Projet 2000 en cours de mise en place, projet approuvé par le gouvernement en 1998. Il s’agit, à l’aube du prochain siècle, de faire de l’École un foyer de rayonnement scientifique et éducatif au niveau mondial.

Cette évolution, qui prend largement en compte les changements survenus depuis lors dans l’environnement de l’École, suspension de la conscription, nouvelles orientations gouvernementales pour l’enseignement supérieur, est placée sous le signe du maintien d’une image forte de l’École et de la modernité.

Ainsi le Projet 2000 confirme en l’adaptant au monde d’aujourd’hui la triple vocation de l’École de former des cadres à fort potentiel pour l’entreprise, des chercheurs de haut niveau dans les secteurs les plus nouveaux et les plus porteurs, et de futurs hauts fonctionnaires aptes à aborder les aspects les plus novateurs de l’État de demain tout en répondant à la demande traditionnelle des corps techniques.

Signature du Livre d’or par le général Germanos  © JEAN-LUC DENIEL/ÉCOLE POLYTECHNIQUE

De même, tout en cultivant ce qui fait la spécificité de la formation des polytechniciens, son caractère polyscientifique et la part importante consacrée à une formation humaine de plus en plus essentielle pour de futurs cadres, le Projet 2000 prévoit d’adapter le cursus polytechnicien à la diversification accrue du recrutement en le complétant par une formation professionnalisante qui pourra prendre des formes variées. La lisibilité internationale de l’École et celle de ses diplômes en seront ainsi accrues, et les carrières de ses anciens élèves améliorées.

Enfin et surtout, l’École se montre fidèle à sa tradition d’accueil en s’ouvrant très largement sur l’international. Cette évolution est en effet jugée indispensable face à la globalisation des problèmes et à la mondialisation des échanges. La promotion X 98, la plus nombreuse de l’histoire de l’École avec ses 65 élèves étrangers, atteste de façon significative de l’ampleur de cette ouverture internationale.

Ainsi nos élèves seront-ils mieux préparés à aborder les défis de notre temps, à vivre une carrière professionnelle intéressante, à développer l’économie et donc la richesse de notre pays, en juste retour des conditions favorables, voire exceptionnelles qu’ils auront connues pendant leur formation. ”

La cérémonie était présidée par le général d’armée GERMANOS, inspecteur général des armées, en présence de M. Pierre FAURRE.

Une compagnie de la promotion 97 et quatre compagnies de la promotion 98 y participaient et ont été passées en revue.

La musique de la Légion étrangère rehaussait la qualité de la manifestation.

Au cours de la cérémonie il a été procédé à une remise de décorations :

  • les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur à deux officiers supérieurs de l’encadrement militaire,
  • la médaille de bronze de la Défense nationale à 35 élèves.

Pour souligner l’importance de cette présentation au Drapeau de la promotion 98, le général NOVACQ (67), directeur général de l’École, prononça l’allocution suivante :

Polytechniciens de la promotion 98

Cette cérémonie est organisée à votre intention et à celle de vos familles, que j’ai plaisir à accueillir ici ce matin.

Pierre Faurre remet les insignes d’officier de la Légion d’honneur à Michel Petit.
Pierre Faurre remet les insignes d’officier de la Légion d’honneur à Michel Petit.
© JEAN-LUC DENIEL/ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Je remercie en votre nom le général d’armée GERMANOS, inspecteur général des armées, d’avoir bien voulu accepter de présider cette cérémonie et je remercie chaleureusement les nombreuses personnalités qui nous font l’honneur et l’amitié de leur présence.

Polytechniciens de la promotion 1998, vous allez être présentés dans un instant au drapeau de l’École. Mais auparavant, je voudrais vous en rappeler la signification symbolique.

Un drapeau, c’est d’abord l’emblème du pays dont il porte les couleurs. Le drapeau de l’École est donc à ce titre le symbole de la Nation tout entière. Symbole de la Nation française dans les heures de gloire qu’elle a connues comme aux moments les plus tragiques de son histoire.

Mais au-delà de la Nation, notre drapeau symbolise aussi les valeurs universelles que résume la devise de la République : “Liberté, Égalité, Fraternité”. Fraternité qui doit s’exercer entre tous les citoyens du monde. C’est pourquoi, et je m’adresse maintenant plus particulièrement aux élèves étrangers, nous avons tenu à associer les emblèmes de vos pays en faisant pavoiser l’École aux couleurs de toutes les nations que vous représentez. À vous qui avez choisi d’être polytechniciens, je voudrais dire que notre drapeau est aussi le vôtre.

Enfin notre drapeau est celui de l’École. Il porte la devise que lui a donnée Napoléon en 1804 :

“ Pour la Patrie, les Sciences et la Gloire ”.

Cette devise n’est pas un ensemble de termes désuets transmis et conservés par routine : c’est une invitation, pour les jeunes gens et les jeunes filles que vous êtes, à vous tourner résolument vers l’avenir.

“ Pour la patrie ” : vous qui avez beaucoup reçu et qui êtes ici un peu des privilégiés, vous êtes invités à prendre votre part de l’effort visant à construire un monde meilleur, un monde à la fois plus juste, plus humain et plus fraternel.

“ Pour les sciences ” vous indique comment utiliser vos capacités et vos dons dans cette marche vers le progrès.

“ Pour la gloire ” signifie aussi que votre effort n’aura de sens que s’il est d’abord désintéressé. Vous avez plus d’obligations que quiconque envers les autres. Vous le savez, sachez vous en souvenir.

Notre drapeau porte aussi l’inscription : “ Défense de Paris 1814 ”.

C’est pour rappeler qu’à un moment difficile de notre histoire les deux promotions d’élèves présentes à l’École ont demandé à participer à la défense de la capitale. Peu importe que leur action n’ait changé ni le cours de la bataille, ni celui des événements. Ce qui compte finalement, ce sont les qualités de dévouement à l’intérêt général qui ont été manifestées par ces promotions; elles sont une des traditions fortes de notre École depuis sa création et elles sont symbolisées par la statue du Conscrit dressée derrière vous.

Enfin les décorations de notre drapeau, la Légion d’honneur et les deux croix de guerre, attestent le sacrifice de très nombreux polytechniciens pour la défense de la liberté.

Voilà tout ce que signifie le drapeau de l’École.

Vous êtes fiers d’être ici et vous avez raison de l’être.

L’École est un des fleurons de l’enseignement supérieur et de la recherche en France. Au cours de sa longue histoire, elle a donné à la science beaucoup de savants, à l’économie beaucoup de cadres et d’entrepreneurs, à l’État beaucoup de serviteurs, civils et militaires. Polytechniciens de la promotion 1998, vous avez désormais à assumer cet héritage et à le faire fructifier en participant pleinement à l’ouverture de l’École au reste du monde.

Sachez conserver les vraies traditions de l’École, son élitisme basé sur le seul mérite, son esprit d’ouverture, d’accueil et de tolérance et son sens de l’intérêt général.

Polytechniciens de la promotion 1998, voici votre drapeau.

Inauguration de l’exposition “ Le Grand U dans tous ses états ”.
Inauguration de l’exposition “ Le Grand U dans tous ses états ”
© JEAN-LUC DENIEL/ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Après le défilé la matinée s’acheva par l’inauguration de l’exposition “Le Grand U dans tous ses états : 1794- 2000”, organisée par la Bibliothèque de l’École, puis un vin d’honneur des familles.

Ensuite dans le Salon d’honneur Pierre FAURRE remit les insignes d’officier de la Légion d’honneur à M. Michel PETIT (55), directeur général adjoint pour la recherche, en présence de M. Jean DERCOURT, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, et du général d’armée GERMANOS.

L’après-midi les familles purent bénéficier d’une opération “ Portes ouvertes des laboratoires ” et écouter la conférence d’Hervé LE TREUT, directeur de recherche au CNRS et maître de conférences en mécanique à l’École polytechnique, “ La modélisation numérique : un outil pour l’étude de l’environnement global de la planète ”.

Enfin le concert organisé par Musicalix avec “ La Musique principale de la Légion étrangère ” termina cette journée en réjouissant les amateurs.

Tous les participants méritent d’être félicités pour l’organisation de cette journée exceptionnelle.

Poster un commentaire