Le Binet Artifix : L’École pyrotechnique

Dossier : ExpressionsMagazine N°666 Juin/Juillet 2011
Par Daniel SUCHET (08)

Comment déterminer le thème du Projet scientifique collectif (PSC) qu'il faut réaliser en groupe, entre le mois d'octobre et le mois d'avril? Comment trouver une idée originale ? Comment s'appuyer sur une application pratique ? Comment, enfin, s'amuser tout en travaillant ? Pour sept camarades, passionnés et intrigués par le phénomène encore mal expliqué du feu et des flammes, aimant le bruit et la couleur, la réponse s'est appelée "feu d'artifice".

Le premier feu d'artifice français a été tiré en 1615 sur la place Royale (aujourd'hui place des Vosges) à l'occasion du mariage de Louis XIII et d'Anne d'Autriche.

Savoir pratiquer

Pour modéliser un feu d'artifice et le comprendre entièrement, quoi de plus normal que de commencer par en tirer un. Autant le faire bien, donc, d'abord suivre une formation d'artificier, qui donne en cinq jours accès à un diplôme professionnel.

Après consultation de plusieurs sociétés, l'une d'entre elles1 a proposé un tarif intéressant. La formation coûtait 500 euros par personne. Mais il était possible de réaliser ensuite des prestations d'artificier pour la société en question, en manque de personnel en période de pointe, prestations rétribuées 100 euros l'unité.

Treize camarades au total se sont portés volontaires, créant ainsi le Binet Artifix en 2010.

Du campus à la Corée du Sud

Un feu d'artifice est une bonne façon de marquer une soirée de façon inoubliable

Le Binet Artifix s'est fixé trois buts. Primo, organiser chaque année au mois d'avril une formation d'artificier pour ses membres. Secundo, assurer le tir de tous les feux d'artifice du campus. Ceux de l'École, à l'occasion du Point Gamma, de la Sainte-Barbe ou de la soirée de la Saint-Sylvestre. Ou encore des feux d'artifice pour l'Amicale des sous-officiers, le Challenge d'escrime, la Société hippique et d'autres écoles voisines. Nous nous adaptons à chaque demande.

Par exemple, le Point Gamma souhaitait un feu d'artifice accompagné par une musique déterminée. Nous assurons naturellement toutes les démarches commerciales, administratives et de sécurité.

Enfin, rayonner à travers la France et le monde (Canada, Corée, Espagne, etc.), en association avec la société formatrice, toujours à la recherche de volontaires en période de pointe.

Pas de feu sans artificier
Pour réaliser un feu d'artifice honorable, il faut compter au moins 300 euros, auxquels il faut ajouter la prestation d'un ou plusieurs artificiers diplômés (100 euros la prestation unitaire). Pour des raisons de sécurité, l'autorisation de tirer un feu d'artifice de quelque ampleur n'est donnée qu'avec la présence d'un artificier compétent.

Un projet primé

Aujourd'hui, Artifix passe le flambeau à la promotion suivante, sous la présidence d'Audrey Bienfait (2009).

Et le projet scientifique collectif d'origine ?

Sur plus de cent projets présentés par notre promotion, le nôtre a été sélectionné parmi les dix plus intéressants faisant l'objet d'un examen plus approfondi. Nous avons finalement terminé au cinquième rang.

1. Brezac Artifices.

Poster un commentaire